Fermer
#Electrique - #Minivoiture - #Mitsubishi - #Nissan

Nissan et Mitsubishi vont lancer une mini-voiture électrique au Japon pour moins de 18 000 dollars

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Nissan et Mitsubishi prévoient de lancer au Japon, dès l’année prochaine, une mini-voiture électrique qui coûtera moins de 2 millions de yens (18 400 dollars) avec subventions, proche du prix d’une voiture à essence classique.

Les deux partenaires de l’Alliance développent conjointement une petite « kei car » (660 cm3) avec une plateforme et une batterie communes pour réduire les coûts.

Les mini-voitures étant utilisées pour des trajets quotidiens de courte distance, l’autonomie de la nouvelle petite « kei car » sera limitée à environ 200 km, ce qui permettra d’installer une batterie moins onéreuse.

Le prix du nouveau modèle devrait démarrer à moins de 2 millions de yens (15 500 euros) après subventions gouvernementales (estimées à environ 200 000 yens, soit 1 550 euros).

Le prix pourrait tomber à environ 1,5 million de yens (11 600 euros) pour certains acheteurs dans des villes comme Tokyo, qui offre des subventions allant jusqu’à 450 000 yens (3 500 euros).

Les mini-voitures représentent environ 40 % du marché des VP au Japon.

Les modèles électriques « classiques » des constructeurs japonais sont généralement chers, même après subventions. Ainsi, la Nissan Leaf, avec une autonomie de 458 km, a un prix catalogue de 4,41 millions de yens (34 100 euros), et l’i-MiEV de Mitsubishi – dont la fabrication devrait cesser  ce mois-ci – coûte 3 millions de yens (23 200 euros).

Les deux grands fabricants japonais de mini-voitures, Suzuki et Daihatsu, se concentrent pour leur part sur la technologie hybride.

NIKKEI (10/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.