Fermer
#Mitsubishi - #Prévisions - #Résultats

Mitsubishi a souffert en 2020-2021 mais s’affiche confiant pour son nouvel exercice

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Mitsubishi a annoncé des résultats dans le rouge pour son exercice 2020-2021, mais compte redevenir rentable en 2021-2022 grâce à des réductions de coûts et une hausse de ses ventes.

Le groupe prévoit pour son exercice annuel entamé le 1er avril un petit bénéfice net de 10 milliards de yens (75,6 millions d’euros) et un bénéfice opérationnel de 30 milliards de yens (226,9 millions d’euros) via une réduction de ses coûts fixes et des réformes structurelles.

Mitsubishi table également sur des ventes annuelles de 2 060 milliards de yens (15,6 milliards d’euros), ce qui représenterait une hausse de 42 %. Il vise notamment une forte augmentation de ses ventes en Asie du Sud-Est (Asean) ainsi qu’en Amérique du Nord.

Tous ces objectifs sont supérieurs aux attentes des analystes et interviennent alors qu’une pénurie de semiconducteurs affecte grandement l’industrie automobile mondiale.

Lors de son année écoulée 2020-2021, Mitsubishi a subi une perte nette de 312,3 milliards de yens (2,4 milliards d’euros), légèrement inférieure à sa prévision de – 330 milliards de yens, après une perte de 25,8 milliards de yens lors de l’exercice précédent.

Sa perte opérationnelle annuelle s’est établie à 95,3 milliards de yens (720,6 millions d’euros), limitée grâce à des réductions de dépenses de main-d’œuvre et de marketing, mais aussi de recherche-développement.

Son chiffre d’affaires s’est effondré de 36 %, à 1 455,5 milliards de yens (11 milliards d’euros), conformément à ses prévisions. Mitsubishi a vu ses ventes baisser de 29 % en volume lors de l’exercice écoulé, à 801 000 unités.

Au cours de son dernier trimestre 2020-2021 (de janvier à fin mars), le constructeur a subi une perte nette de 68,3 milliards de yens (516,5 millions d’euros), contre une perte de 14 milliards de yens sur la même période un an plus tôt. Sa perte opérationnelle trimestrielle s’est établie à 8,6 milliards de yens (65 millions d’euros), contre un bénéfice opérationnel de 9,2 milliards de yens un an plus tôt. Son chiffre d’affaires sur la période a quant à lui baissé de 16,7 %, à 502,7 milliards de yens (3,8 milliards d’euros).

AFP (11/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.