Fermer
#Gamme - #Maserati - #Plan - #Stellantis

Maserati veut capitaliser sur un prestige resté intact pour relancer sa gamme

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Seul label « luxe » de Stellantis, Maserati revendique son exclusivité et n’envisage pas de synergies de plateformes ou moteurs.

La marque italienne, fondée en 1914 à Modène, a communiqué son plan stratégique en octobre dernier, trois mois avant la création  officielle de Stellantis. Maserati aura sa propre famille de moteurs et sa propre plateforme.

« La plateforme Giorgio est parfaite pour les produits Maserati qui allient design et performance », explique à La Tribune, Bernard Loire,  directeur commercial monde de Maserati. Quant au moteur, Maserati a présenté en septembre dernier « Nettuno », un V6 de 630 chevaux.

Le constructeur a en outre annoncé pas moins de huit nouvelles silhouettes d’ici à 2024. Pour Bernard Loire, le prestige de Maserati est resté intact. Ainsi, la MC20 présentée en septembre dernier et qui doit marquer le retour du trident sur le segment des « supercars » a enregistré un immense succès alors qu’il ne sera pas commercialisé avant juin. « C’est toute la production prévue en 2021 qui a déjà été commandée. Cela illustre la puissance de la marque Maserati, et la forte attente qu’elle suscite encore », se réjouit Bernard Loire.

La direction fonde en outre d’immenses espoirs sur l’arrivée du Grecale en fin d’année. Ce SUV doit permettre de stimuler les ventes, qui n’ont cessé de baisser ces dernières années.

Maserati disposera donc de deux SUV au moins (Levante et Grecale), tandis que la Grand Turismo et la Grand Cabrio feront leur retour dans la gamme « pour renouer avec l’ADN de la marque », explique Bernard Loire.

L’électrification devrait être le maître-mot de ce plan produit. « La bascule sur l’électrification est un enjeu pour Maserati. Elle doit traduire cette promesse de performance, chère à Maserati. C’est un critère absolu pour nos clients », souligne Bernard Loire qui estime « arriver au bon moment » sur ce segment. Toute la gamme sera donc électrifiée soit en hybridation, soit en version 100 % électrique.

L’objectif de ventes de Maserati a été fixé à 75 000 unités par an.

LA TRIBUNE (23/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.