Fermer
#Groupe PSA - #Occasion - #Prévisions

Marc Lechantre (Groupe PSA) décrypte les tendances dans le V.O.

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Marc Lechantre, directeur de la business unit V.O. de PSA, décrypte les tendances observées ces derniers mois et évoque les projets du groupe dans cette activité, en France et à l’international. « La situation du marché de l’occasion est meilleure que celle du neuf presque partout en Europe. Le marché ayant été très perturbé en 2020, cela invite à une certaine prudence et humilité dans les commentaires. En France, nous avons connu une période de juin à septembre où l’ensemble des catégories d’âge du marché de l’occasion étaient reparties à la hausse, avec une croissance plus marquée pour les VO âgés. C’était un peu moins le cas en octobre et novembre, en raison notamment d’une moindre dynamique de l’offre d’occasions récentes », indique-t-il.

La crise sanitaire « a d’abord accéléré certaines choses, notamment la digitalisation des parcours de vente. Nous avons par exemple lancé récemment en France et en Espagne la réservation en ligne sur le site spoticar.fr. Nous mettons en place le service de livraisons à domicile. Aujourd’hui, cette option représente 20 % des ventes chez Aramis Auto, contre 10 % avant la crise sanitaire. En revanche, et objectivement, nous avons été obligés d’adapter le développement du label Spoticar au contexte. Nous avons entrepris, par exemple, des campagnes marketing en France, en Espagne, en Italie, au Portugal, mais celles prévues en Allemagne, aux Pays-Bas ou en Belgique ont été décalées à 2021. Le programme sortira au premier semestre dans ces pays. La transformation physique des réseaux s’est aussi révélée plus compliquée, car les confinements n’ont pas permis d’avancer sur les travaux, d’obtenir les autorisations des mairies ou de mobiliser le cash nécessaire pour mener ce type d’opération. Notre ambition est de rattraper ce retard, et la totalité du réseau PSA en France sera aux couleurs de Spoticar à la fin du premier semestre. Plus de 150 sites ont déjà adopté la nouvelle image », explique le dirigeant.

« Nous commençons à voir arriver en occasion les premières électriques de nouvelle génération, c’est-à-dire des e-208, des Corsa-e, ainsi que certains modèles hybrides rechargeables récents. Mais cela reste très embryonnaire. Le marché est naissant, et il est encore tôt pour en tirer des conclusions. Pour autant, nous scrutons avec beaucoup d’attention le pricing de ces produits, car il faut absolument que nous ayons de la visibilité sur les aides publiques concernant les véhicules électrifiés. Ce sera le cas pour les deux prochaines années, et c’est extrêmement positif. Si les ‘incentives’ sur le véhicule neuf bougent tout le temps, c’est compliqué pour les clients de s’y retrouver et pour nous de tarifer correctement les véhicules d’occasion. Dans les six mois qui viennent, le marché commencera à mieux se réguler », estime par ailleurs M. Lechantre.

Enfin, le dirigeant indique que le groupe a investi en Chine dans une activité d’intermédiation destinée à faciliter la reprise et la revente des VO par les professionnels, « une niche extrêmement petite ». « Nous sommes un peu moins petits dorénavant, et l’activité se développe conformément au plan de marche », souligne-t-il. « En Inde, le partenariat mis en place avec CarDekho concerne l’estimation des véhicules et sera pleinement effectif au moment du déploiement commercial de Citroën dans le pays. Quand vous prenez position sur un nouveau marché et que vous créez un réseau, le sujet de la reprise des véhicules n’est pas forcément évident à maîtriser. Nous allons poursuivre le développement des jalons qui ont déjà été posés, que ce soit en Chine, en Inde ou au Brésil, avec Auto Avaliar. Il y aura dans les semaines ou les mois qui viennent des annonces de développement sur des marchés extérieurs à l’Europe », annonce-t-il.

En matière de V.O., le Groupe PSA a réalisé 2 % de ses ventes à l’étranger en 2015-2016, puis 18 % en 2019. « Nous continuons de progresser, et cet objectif [de réaliser en 2021 un tiers des ventes à l’étranger] est toujours atteignable, estime M. Lechantre.

LARGUS.FR (25/1/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.