Fermer
#Contrôle des émissions - #EZ Lynk - #Gouvernement américain - #Plainte

Manipulation des émissions des véhicules : les Etats-Unis poursuivent EZ Lynk

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le gouvernement américain a engagé des poursuites contre le fabricant d’équipements automobiles EZ Lynk pour avoir vendu des dizaines de milliers de « dispositifs de manipulation » qui permettaient aux propriétaires de voitures et de camions de désactiver le système de contrôle des émissions de leurs véhicules en appuyant sur un bouton.

Dans une plainte déposée auprès du tribunal fédéral de Manhattan, le ministère américain de la Justice a accusé EZ Lynk d’avoir violé depuis 2016 le Clean Air Act en vendant son système EZ Lynk aux conducteurs d’utilitaires de Ford, General Motors et Chrysler, entre autres véhicules.

« Les contrôles des émissions sur les voitures et les camions protègent le public contre les effets nocifs de la pollution atmosphérique », a déclaré la procureure de Manhattan Audrey Strauss. « EZ Lynk a mis la santé publique en danger en fabriquant et en vendant des dispositifs destinés à désactiver ces contrôles », a-t-elle poursuivi.

Le gouvernement américain a intensifié la surveillance des émissions des véhicules depuis le scandale des diesel truqués du groupe Volkswagen.

REUTERS (8/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.