Fermer
#Electrique - #Moteur - #Stellantis - #Usine

L’usine Stellantis de Trémery en pleine transition

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Inaugurée en 1979, l’usine Stellantis de Trémery (PSA Powertrain avant la fusion du groupe français avec FCA) près de Metz, en Moselle, est un site de production des motorisations du groupe Stellantis. Depuis sa création, ce sont plus de 50 millions de moteurs thermiques qui y ont été produits : les blocs à essence 3 cylindres « EB » (alias 1.2 PureTech) y sont notamment fabriqués, mais également les diesel 4 cylindres « DV5 » et « DW » (1.5 et 2.0 HDi), lui permettant d’être la plus grande usine de moteurs diesel du monde.

Mais depuis fin 2019, une nouveauté a bouleversé le quotidien de cette usine : elle est désormais chargée de produire une nouvelle motorisation électrique baptisée e-GMP, un bloc qui équipe les modèles 100 % électriques des marques du groupe, comme la Peugeot e-208 par exemple, et qui a représenté moins de 10 % de la production du site en 2020.

2021 devrait être une année charnière pour cette production de moteurs électriques « made in France » : environ 180 000 unités devraient sortir des lignes de Trémery cette année, pour atteindre un rythme de 900 000 exemplaires par an d’ici à 2025. En effet, l’électrification des véhicules s’accélère, entraînant la disparition progressive des motorisations diesel.

AUTOPLUS.FR (5/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.