Fermer
#EWAYS - #Luca de Meo - #Renault

Luca de Meo présentera en janvier sa stratégie des huit prochaines années pour Renault

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le nouveau directeur général de Renault, Luca de Meo, a évoqué sa stratégie à court terme pour les quatre marques Renault, Dacia, Alpine et Mobiliz lors de l’évènement Eways, organisé en octobre. En janvier 2021, il dévoilera celle pour les huit prochaines années.

M. De Meo a reconnu que « Renault n’est pas assez performant sur le segment des SUV compacts ». Initialement non prévu pour l’Europe, le SUV coupé Arkana (fabriqué en Corée du Sud) viendra, au printemps 2021, prêter main forte à la Mégane et au Kadjar sur le marché des  véhicules compacts. En attendant que ce dernier SUV soit remplacé, début 2022, par deux modèles, un à cinq places, l’autre à sept. Restylés récemment, les Talisman, Espace et Koleos n’auront quant à eux pas de descendance à la fin de leur carrière, a souligné Ali Kassai, directeur des produits Renault. Idem pour le Scénic, dont l’arrêt de la motorisation diesel en octobre dernier annonce sa fin proche.

Si Luca de Meo avoue que « la situation sera difficile les deux prochaines années », des espoirs sont permis : « Quand je suis arrivé en juillet, j’ai trouvé deux perles qui permettront d’être compétitif. La technologie hybride E-Tech est une réponse à Toyota, d’autant plus que tous les moteurs thermiques seront hybrides à compter de 2025 [date d’entrée en vigueur de la nouvelle norme antipollution Euro-7]. Notre nouvelle plateforme 100 % électrique CMF-EV nous positionne face à Volkswagen. Notre volonté est de reconnecter la marque à ses produits iconiques », a-t-il déclaré.  Du discours à la méthode, il n’y a qu’un pas, qui a été franchi avec la Renault Mégane eVision, dévoilée le 15 octobre. Si ce crossover électrique (nom de code BCB) était déjà prévu pour la fin de 2021, sa filiation avec la famille Mégane s’est décidée récemment, selon Ali Kassai. Produite à partir de l’automne 2021 dans l’usine de Douai (transformée en pôle d’excellence électrique), la Mégane Electric a pour ambition d’être « la concurrente de la Volkswagen ID.3 », a affirmé Luca de Meo, qui pourra compter, fin 2022, sur une deuxième arme de conquête : un grand SUV d’environ 4,60 m (projet HCC), cousin du Nissan Ariya.

En ce qui concerne Alpine, « il faut rester modeste. Quand je suis arrivé, j’ai trouvé une ingénierie fantastique chez Renault Sport. Néanmoins, Alpine et Renault F1 ne sont que des centres de coûts. Combiner Alpine et Renault Sport, c’est obtenir une mini-Ferrari ! La Formule 1 permettra de gagner en notoriété, mais Alpine doit sortir de son actuel marché de niche et pour cela, il faut développer la marque. Nous ne pouvons pas nous permettre de lancer dix modèles, mais il faut gérer le cycle de vie de l’A110 de façon plus ambitieuse », a déclaré M. De Meo.

« Dacia était gérée comme une sous-marque par le passé. Nous devons ôter le plafond de verre et la développer. Quant à en faire une marque mondiale, ce sera possible quand le positionnement de Renault sera plus élevé », a par ailleurs expliqué le dirigeant. Outre le lancement de la Sandero et de la Spring électrique en 2021, Dacia commercialisera un crossover à sept places en 2022, puis remplacera le Duster deux ans plus tard.

Enfin, évoquant Mobiliz, « pour cette marque dédiée aux objets de mobilité, nous allons faire les choses assez vite. Nous allons développer une gamme de produits avec une équipe d’ingénieurs et je vais nommer un responsable du style, qui sera sous la direction de Laurens van den Acker », a annoncé le directeur général.

LARGUS.FR (20/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.