Fermer
#Lordstown Motors - #véhicules électriques

Lordstown Motors manque d’argent pour produire un véhicule électrique

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Lordstown Motors, qui développe un pick-up électrique dans une ancienne usine de General Motors à Lordstown (Ohio), a chuté le 8 juin à Wall Street après avoir indiqué n’avoir probablement pas suffisamment d’argent disponible pour produire un véhicule à échelle commerciale. La start-up américaine prévient dans des documents boursiers qu’elle pourrait en conséquence avoir à mettre la clef sous la porte d’ici la fin de l’année, mais souligne qu’elle lève des fonds supplémentaires pour éviter une telle situation.

Lordstown indiquait fin janvier vouloir lancer la production de son pick-up, baptisé Endurance, dans le courant de l’année.

La société d’investissement Hindenburg Research, qui avait publié un rapport accablant pour la start-up de véhicules verts Nikola en septembre 2020, avait pris Lordstown pour cible en mars. Elle avait alors estimé que l’entreprise n’avait « pas de chiffre d’affaires et pas de produits vendables », et avait « induit les investisseurs en erreur sur la demande et ses capacités de production ».

Lordstown a affirmé mardi que ses dépenses en recherche et développement avaient augmenté plus que prévu en 2021. « Notre capacité à continuer notre activité dépend de notre capacité à mener à bien le développement de nos véhicules électriques, à obtenir les approbations réglementaires, à commencer la production à l’échelle commerciale et à lancer la vente de ces véhicules », indique l’entreprise dans un communiqué. Or « nous croyons que notre niveau actuel de trésorerie n’est pas suffisant » pour cela, est-il ajouté. La société avait, fin mars, 587 millions de dollars disponibles, contre 630 millions fin 2020. Ces circonstances « engendrent des doutes substantiels sur notre capacité à poursuivre notre activité pendant une période d’au moins un an à partir de la date » du dernier rapport financier, ajoute Lordstown.

AFP (8/6/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.