Fermer
#Emissions de CO2 - #loi climat

Loi Climat : l’interdiction de vente des véhicules très émetteurs est adoptée en commission

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La commission spéciale de l’Assemblée nationale poursuit son étude du projet de loi Climat. Le volet « Se déplacer », qui touche de près à la mobilité et qui acte la création des ZFE-m pour les agglomérations de plus de 150 000 habitants, était à l’étude. De nombreux amendements ont été rejetés, mais celui qui prévoit l’interdiction de vente de véhicules émettant plus de 95 g de CO2/km au 1er janvier 2030 a été adopté.

L’amendement déposé par le député Jean-Marc Zulesi prévoit en effet la réécriture de l’article 25 pour une formulation plus directe de l’interdiction. Les véhicules émettant plus que ce seuil ne pourront représenter que 5 % maximum de l’ensemble des ventes annuelles de VP neuves.

Les amendements N°2790 et 5367 visant à inscrire l’objectif d’une harmonisation et d’un renforcement de la réglementation sociale applicable au transport routier, ainsi que l’examen des aides au renouvellement des flottes destinées au transport de marchandises pour transformer les véhicules thermiques en véhicules électriques, ont également été adoptés et viennent renforcer l’article 30, qui propose la suppression progressive de l’avantage fiscal sur la TICPE.

D’autres amendements ont été adoptés, comme celui actant la disponibilité des pièces détachées pour les vélos, la création de parking relais, les contributions régionales sur le transport routier de marchandises, les mesures attractives sur les transports collectifs, etc.

De nombreux amendements ont en revanche été rejetés, comme ceux qui visaient à limiter l’impact de l’article 4, qui prévoit l’interdiction de publicité pour les énergies fossiles, à créer un observatoire national de l’automobile pour l’ensemble de la filière, la mise en place d’un prêt à taux zéro pour permettre la transition du parc vers des motorisations moins émettrices de gaz à effet de serre, la création d’un chèque entretien ou encore l’accélération du verdissement des flottes d’entreprises.

L’examen du projet de loi Climat sur les bancs de l’Assemblée nationale doit débuter dès le 29 mars 2021.

JOURNALAUTO.COM (15/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.