Fermer
#Grève - #véhicules électriques - #Volkswagen

L’île grecque d’Astypalea sera un « laboratoire de la décarbonation en Europe »

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les premières voitures électriques sont arrivées sur l’île grecque d’Astypaléa, qui s’apprête à devenir « un laboratoire de la décarbonisation » en Europe, dans le cadre d’un partenariat entre le gouvernement grec et Volkswagen. Le projet, officiellement lancé le 2 juin, après la signature en novembre dernier d’un accord entre Athènes et le groupe automobile allemand, vise à remplacer entièrement les véhicules d’Astypaléa par un millier de voitures électriques Volkswagen. L’île compte 1 300 habitants et est visitée chaque année par quelque 70 000 touristes.

A l’horizon 2026, le projet ambitionne de faire d’Astypaléa « la première île durable de Méditerranée », où « la mobilité sera électrique, alimentée par une électricité verte produite localement », promet le gouvernement grec.

« Astypaléa sera un laboratoire de la décarbonisation en Europe », a déclaré Herbert Diess, le patron du groupe Volkswagen, venu sur l’île avec une poignée de ses véhicules ID3 et ID4 destinés d’abord aux autorités locales. « Aujourd’hui, nous pressons le bouton start pour électrifier l’île », a-t-il ajouté.

La vente des voitures électriques aux particuliers commencera fin juin. Les autorités grecques financeront les bornes de recharge et inciteront les habitants et les loueurs à se tourner vers les véhicules électriques. Le projet, d’un montant total de 10 millions d’euros financés par les deux partenaires, prévoit des aides à hauteur de 12 000 euros par véhicule, soit une estimation de départ de quelque 6 millions d’euros d’investissement gouvernemental. A terme, quelque 200 véhicules seront mis à disposition des touristes qui pourront eux-mêmes contribuer à l’économie locale et à la lutte contre le changement climatique. Les autorités locales et nationales espèrent voir le parc automobile d’Astypaléa diminuer d’un tiers, de 1 500 véhicules actuellement à 1 000 véhicules électriques d’ici à cinq ans.

« Astypaléa sera le banc d’essai de la transition verte : l’énergie autonome, et entièrement alimentée par la nature. Cette magnifique île est le pilier central de cette transition », promet le gouvernement grec qui prévoit de faire d’Astypaléa « un modèle d’île autonome » avec une infrastructure de stockage. D’ici à 2026, 80 % des besoins locaux seront ainsi couverts par l’énergie produite à Astypaléa, permettant une réduction des émissions de CO2 de 70 % et une baisse des coûts d’énergie de 25 %.

Le maire d’Astypaléa Nikos Komineas a dit vouloir « inspirer d’autres îles grecques et européennes ».

AFP (2/6/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.