Fermer
#Importations - #Terres rares

L’Europe et les Etats-Unis veulent réduire leur dépendance à l’égard de la Chine pour les matières premières rares

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Union européenne intensifie ses efforts pour devenir moins dépendante des matières premières rares importées. Dans cette optique, la Commission européenne s’est s’engagée à créer une alliance dans les matières premières d’ici à la fin de l’année en raison du rôle prépondérant qu’elles jouent dans de nombreuses industries en croissance.

Aux Etats-Unis, deux membres du Congrès ont présenté ce mois-ci une loi bipartite visant à réduire la dépendance du pays à l’égard de la Chine pour les terres rares, semblable à celle que le sénateur Ted Cruz a présentée en mai.

Les inquiétudes au sujet de l’influence démesurée de la Chine gagnent en importance à mesure que les tensions commerciales augmentent entre ce pays et les Etats-Unis. Selon les analystes, le coût, l’accès aux matières premières et les préoccupations environnementales peuvent constituer les principaux obstacles à la création d’une chaîne d’approvisionnement indépendante. La Chine a représenté 80 % des importations américaines totales de terres rares l’an dernier.

BLOOMBERG (5/9/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.