Fermer
#Aide - #Bornes de recharge - #Electrique - #Gouvernement

L’Etat va débloquer 100 millions d’euros pour les bornes de recharge rapide

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Face au boom des ventes de voitures électriques, le gouvernement veut augmenter le parc de bornes de recharge. Outre l’objectif de 100 000 stations d’ici à fin 2021, l’exécutif annonce qu’il va injecter 100 millions d’euros pour multiplier les points de recharge rapide sur les grands axes du réseau routier.

Le décret n° 2021-153 du 12 février 2021 précise qu’une aide, prévue dans le cadre du plan France Relance, pourra « être versée aux entreprises qui réalisent un investissement relatif à une activité de service de recharge pour véhicules électriques sur les aires de service situées sur le domaine public autoroutier et sur le domaine public du réseau routier national ».

L’Etat veut rapidement mailler le territoire pour permettre de parcourir de longues distances grâce à des bornes rapides car, selon les prédictions du ministère de la Transition écologique, « le parc automobile français pourrait comporter plus d’un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2022 ».

Les stations devront comporter au minimum 4 points de recharge rapide, dont la moitié de 150 kW « permettant une recharge en moins de 20 minutes », explique le communiqué de presse. « Les stations seront financées en moyenne à 30 %, ce taux pouvant être porté à 40 % dans certaines situations spécifiques » a précisé Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports.

Une prime sera accordée aux 150 premiers points de charge pour favoriser un déploiement rapide. Ces aides sont cumulables avec la prise en charge à hauteur de 75 % des coûts de raccordement au réseau mise en place par la loi d’orientation des mobilités (LOM). D’après le site automobile-propre.com, le prix d’une borne ultra-rapide, hors installation, est compris entre 50 000 et 100 000 euros pour les plus puissantes.

Le gouvernement espère que toutes les aires de service du réseau routier, soit 440 emplacements, seront équipées de stations de recharge pour véhicules électriques d’ici au 1er janvier 2023. A ce jour, la France ne compte que 140 aires munies de bornes de recharge. Les groupes de grande distribution, gros vendeurs de carburants, se sont engagés à en installer par milliers sur leurs parkings. Si ces annonces ne concernent que la charge des véhicules pour particuliers, un second programme dédié, lui, au déploiement de bornes pour poids lourds, doit prochainement voir le jour.

LARGUS.FR (15/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.