Fermer
#Allemagne - #Electrique - #Moteurs thermiques - #Relance - #VDA

L’Etat devrait également encourager l’achat de voitures à moteur thermique, estime le VDA

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans une tribune publiée par le Handelsblatt, la présidente du VDA Hildegard Müller explique que, dans la récession actuelle due à la pandémie de coronavirus, l’économie allemande a urgemment besoin d’une forte impulsion de démarrage : « si la voiture arrête de démarrer parce que la batterie est vide, la modification du code de la route n’est pas plus utile que la construction d’une nouvelle route. Ce sont toutes des choses importantes, mais elles ne suffisent pas. Au contraire, une impulsion d’énergie est nécessaire ».

Au total, 2,5 millions d’emplois en Allemagne dépendent directement ou indirectement de l’automobile. Outre les grands fabricants, l’industrie se compose notamment de nombreux fournisseurs de taille moyenne. Ils sont répartis dans tout le pays, créent des emplois et investissent notamment dans la recherche et l’innovation.

« Si nous voulons augmenter rapidement la demande et réduire rapidement les émissions, cela n’est possible que si des véhicules équipés de moteurs à combustion modernes sont également inclus dans le financement. Les moteurs à combustion modernes n’entrent pas en conflit avec les objectifs de protection du climat convenus », estime la dirigeante. « Une chose est claire : l’industrie automobile allemande, les fabricants et les fournisseurs respectent les objectifs climatiques de Paris. Et ils investissent massivement dans la protection du climat ainsi que dans la digitalisation. Chaque année, plus de 27 milliards d’euros sont consacrés à la recherche et au développement », ajoute-t-elle.

« Avec plus de 130 000 employés, les départements de recherche et développement de l’industrie automobile sont l’un des centres d’innovation les plus importants de l’économie allemande. Cela a un effet : d’ici à 2023, la gamme de voitures électriques des constructeurs allemands triplera presque, à 150 modèles. Mais les voitures électriques ont actuellement trop peu de parts de marché », explique Mme Müller. « Même si nous l’élargissons rapidement, le segment est trop petit dans un avenir prévisible pour offrir un effet de levier efficace pour l’économie et la protection du climat uniquement. Sans une base économique résiliente, la transition vers la protection du climat et la digitalisation ne peut pas être façonnée au degré et au rythme dont l’Allemagne a besoin pour rester compétitive à l’échelle mondiale. C’est précisément pourquoi je milite pour la relance économique. Parce que cela nous aide à continuer sur la voie de la transformation que nous avons engagée, en particulier dans la crise actuelle », ajoute-t-elle.

HANDELSBLATT.COM (28/5/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.