Fermer
#AAA DATA - #Avere - #Electrique - #Hybride - #Ile-de-France

Les véhicules électrifiés ne rencontrent pas le même succès partout en Ile-de-France

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans les villes riches comme dans les secteurs pavillonnaires, les achats de véhicules électriques et hybrides rechargeables progressent. En revanche, malgré les aides, les secteurs à faible pouvoir d’achat peinent à s’y mettre.

Grâce aux données de AAA Data, la cellule data du Parisien a réalisé une cartographie des ventes de voitures hybrides et électriques dans l’ensemble des ventes de véhicules, selon les villes d’Ile-de-France et de l’Oise. Comme on pouvait l’imaginer, les bassins d’achat en électrique les plus importants sont à Paris (9 %) et dans les Yvelines (8,5 %), et ceux les plus faibles, en Seine-Saint-Denis (5,6 %). Mais la carte permet d’apporter de nombreuses nuances à cette division trop manichéenne de l’Ile-de-France. « En effet, on voit que les parts importantes se trouvent aussi dans les zones où il y a beaucoup de maisons individuelles », remarque Cécile Goubet, présidente de l’Avere France. « Cela montre l’importance des infrastructures. Recharger un véhicule est encore aujourd’hui beaucoup plus simple dans une maison individuelle. Alors que, même si les ses avancent rapidement, sur des zones où il y a des bâtiments collectifs, c’est encore difficile », poursuit-elle.

Les territoires franciliens œuvrent toutefois au rattrapage. Les syndicats d’énergie, qui regroupent les communes ou les intercommunalités, déploient leurs réseaux. Ainsi le Sipperec, qui compte déjà 104 points de recharge, projette d’en créer 168 nouveaux cette année et 120 en 2022. La Métropole du Grand Paris prévoit d’installer 5 000 bornes Métropolis d’ici à 2022. Et la Ville de Paris a attribué à Total le marché de gestion de près de 2 000 bornes. Des efforts pour parvenir à l’objectif de 12 000 points à l’échelle de la région avant 2024.

Mais pour l’heure, la recharge reste encore souvent un casse-tête. Cela explique sans doute aussi la plus forte proportion de véhicules hybrides en petite couronne, où les logements collectifs ne disposent pas de prises individuelles.

PARISIEN (30/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.