Fermer
#Acier - #Pénurie

Les tensions restent vives dans l’acier

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les prix et les délais de livraisons d’acier restent extrêmement tendus dans l’Hexagone. En cause, le redémarrage complexe des aciéries arrêtées pendant la crise sanitaire, mais aussi la concurrence des marchés américain et asiatique, qui font grimper les prix des matières premières et de certains produits semi-finis.

Face aux pénuries, les utilisateurs d’acier réclament l’abandon des quotas d’importation instaurés par la Communauté européenne en 2018, pour éviter que l’acier chinois taxé aux Etats-Unis ne se détourne massivement sur l’Europe : ces quotas expirent en juillet 2021, et Bruxelles doit se prononcer sur leur prolongation. Les aciéristes s’y opposent. « Ce serait se tirer une balle dans le pied, en ouvrant l’Europe à des productions moins respectueuses de l’environnement », explique Bruno Jacquemin, délégué général de l’organisation professionnelle A3M (Alliance Minerais, Minéraux et Métaux).

ECHOS (14/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.