Fermer
#Avere - #Electrique - #Etude - #Hybride rechargeable

Les propriétaires d’électriques et d’hybrides rechargeables satisfaits de leur véhicule

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Du 27 juillet au 8 septembre, 3 643 propriétaires de véhicules électrifiés (100 % électriques et hybrides rechargeables) ont été interrogés via l’Internet par Ipsos pour le compte de l’Avere. Profil dominant : un homme (82 %), francilien (41 %), habitant dans une grande ville (33 %), CSP+ (67 %), âgé de 45 à 59 ans (46 %). 63 % de ces personnes possèdent leur véhicule depuis 2 ans ou moins, la majorité (63 %) l’ont acheté neuf et 89 % ont opté pour de l’électrique pur et 46 % pour une citadine.

Les raisons d’achat sont variées, mais parmi les plus citées, la protection de l’environnement, le souhait de faire des économies et de bénéficier d’une meilleure qualité de conduite. Sans oublier les aides à l’achat, qui ont bien sûr un impact puisque, pour près de la moitié des conducteurs questionnés, ces aides ont été décisives quant à leur choix de passer à l’électrique.

Un bon choix visiblement, alors que 7 personnes sur 10 se sont déclarées très satisfaites de leur véhicule électrique ou hybride rechargeable. Un score qui monte à 96 % en élargissant le périmètre aux satisfaits. « Nous n’observons que très rarement, voire jamais, de tels taux de satisfaction dans nos consultation », souligne Federico Vacas, directeur adjoint du département Opinion d’Ipsos en charge de l’enquête. Principaux points de satisfaction : 91 % des sondés sont comblés par les caractéristiques de leur véhicules, 84 % par le coût d’entretien, et enfin par la qualité de conduite qu’il procure, puisque 82 % des personnes interrogées ont déclaré avoir adopté une conduite éco-responsable suite à leur achat.

L’étude montre également que ces véhicules électriques remplissent le même rôle qu’un thermique. Sur le périmètre des sondés ayant aussi un modèle thermique, soit la moitié du panel, 71 % font de leur véhicule électrique ou hybride leur véhicule principal. Et pour cause : un véhicule électrique remplit à 94 % les usages d’un thermique équivalent selon les sondés. Résultat, l’utilisation d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable ne semble pas changer les habitudes des usagers. Les deux tiers pensent rouler autant qu’avec un modèle thermique (67 %) et même un quart plus qu’avant (24 %).

Tout n’est pas rose toutefois selon cette étude, avec un gros point noir soulevé : la recharge. Le constat diffère, qu’elle soit à domicile ou public. Ainsi, 70 % des sondés ont la possibilité de recharger leur véhicule chez eux, soit parce qu’ils habitent une maison, soit parce qu’ils possèdent une place de parking. Quand les propriétaires ne peuvent pas recharger à domicile, c’est très souvent parce qu’ils ne disposent pas de place de stationnement personnelle (43 %), sachant qu’équiper une copropriété reste le parcours du combattant.

Les craintes portent plutôt du côté de la recharge publique. 68 % des personnes sondées se disent pas du tout satisfaites ou plutôt pas satisfaites des bornes de recharge ouvertes au public existantes en raison des pannes trop fréquentes ou du stationnement de véhicules thermiques sur des places dédiées à la recharge. Un problème qui pourrait, à force, freiner l’adoption des véhicules électriques, malgré la bonne volonté des constructeurs.

JOURNALAUTO.COM (3/12/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.