Fermer
#exportations - #Monde - #Nations Unies - #Rapport - #Voitures d'occasion

Les exportations de vieilles voitures doivent être mieux contrôlées, alerte le PNUE

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les voitures d’occasion exportées par millions représentent une menace pour les pays en développement, faute de normes suffisantes, selon un rapport publié le 26 octobre par le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE). « La plupart de ces véhicules sont très vieux, polluants, énergivores et dangereux », a souligné Rob de Jong, qui dirige l’unité Mobilités durables du PNUE, lors d’une conférence de presse.

Deux tiers des 146 Etats étudiés par le PNUE ont des règles « faibles » ou « très faibles » concernant l’importation de véhicules. « Rendre la flotte mondiale plus propre est une priorité pour atteindre nos objectifs climatiques et de qualité de l’air », souligne la directrice du PNUE,  Inger Andersen. « Les pays développés doivent arrêter d’exporter des véhicules qui échouent aux tests de sécurité et de pollution (…) Les pays importateurs devraient de leur côté adopter des normes de qualité plus sévères », ajoute-t-elle.

Les pays européens, qui représentent plus de la moitié des exportations mondiales (trois millions de voitures particulières par an au total, entre 2015 et 2018), envoient leurs vieilles voitures notamment vers l’Est, mais aussi au Nigeria et en Libye. Le Japon exporte les siennes au Moyen-Orient et en Afrique australe, et les Etats-Unis envoient les leurs au Mexique et aux Emirats arabes unis.

AFP (26/10/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.