Fermer
#Etats-Unis - #MEMA - #Moteurs thermiques - #Sénat

Les équipementiers américains défendent le moteur à combustion interne

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Alors que les gouverneurs de douze Etats américains ont demandé récemment au président des Etats-Unis Joe Biden de soutenir un arrêt des ventes de véhicules neufs à essence à l’horizon 2035, les équipementiers américains ont exprimé leur opposition à la fixation d’une date pour interdire la vente de ces véhicules et averti qu’une transition trop rapide vers les véhicules électriques pourrait menacer des milliers d’emplois.

L’association américaine des fabricants de moteurs et d’équipements (MEMA), qui représente plus de 1 000 fournisseurs, a indiqué à une sous-commission du Sénat sur les transports que l’administration Biden devait continuer à fixer des exigences réglementaires qui permettent aux équipementiers de continuer à améliorer les moteurs à combustion interne.

« Si nous passons trop rapidement à une flotte entièrement électrifiée, nous pourrions perdre 30 % des effectifs des fournisseurs dans ce pays, » a déclaré Ann Wilson, directrice en charge des affaires gouvernementales de la MEMA. Les fabricants d’équipements automobiles emploient environ 560 000 personnes aux Etats-Unis.

REUTERS (28/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.