Fermer
#Groupe PSA - #marché automobile - #Renault

Les constructeurs français se sont imposés sur le marché automobile en juin

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La reprise du marché automobile français était attendue, après deux mois d’une activité en berne, et les aides de l’Etat destinées à donner aux clients l’envie de reprendre le chemin des concessions fonctionnent à plein. 100 000 primes à la conversion ont déjà été utilisées sur les 200 000 prévues dans le plan du gouvernement pour soutenir le secteur automobile, indiquent les professionnels du secteur.

En cumulant les ventes aux flottes d’entreprises et aux particuliers, la  Renault Clio V demeure toujours sur la première marche du podium depuis son lancement l’année dernière, avec 14 602 unités vendues pendant le seul mois de juin. La Clio est talonnée par un autre modèle phare de Renault : le Captur de deuxième génération (9 802 unités vendues). En troisième position, le concurrent direct de la marque au losange, Peugeot, s’impose également naturellement avec sa 208 dernière mouture, elle aussi lancée en 2019. Le tableau des dix voitures les plus vendues est ainsi dominé par un trio : Renault (4 modèles), Groupe PSA (3 modèles) et Dacia, filiale du groupe Renault (2 modèles). A la dixième place, la Toyota Yaris, produite à Onnaing.

Un bouleversement de taille dans ce classement : la confirmation de l’engouement pour l’électrique. A commencer par la Renault Zoé, dont la deuxième génération se hisse à la huitième place. Une ascension qui illustre d’ailleurs le boom des ventes des motorisations hybrides et électriques observé les trois premiers mois de cette année, juste avant le confinement donc, et qui semble repartir de plus belle. Un véhicule vendu sur 5 au mois de juin était électrique ou hybride : 13 726 électriques (contre 4 497 en juin 2019) ; 28 083 hybrides (contre 11 328 en juin 2019).

Le point commun de ces dix modèles est qu’ils bénéficient des aides de l’Etat, renforcées depuis le 1 er juin justement, car affichant des émissions inférieures à la limite de 137 g de CO2/km. Cela représente 3 000 euros pour la mise au rebut d’un vieux diesel d’avant 2011 ou d’une voiture à essence d’avant 2006, et 5 000 euros pour un hybride doté d’une autonomie en mode électrique supérieure à 50 km. Le tout à destination des ménages déclarant un revenu fiscal annuel inférieur ou égal à 18 000 euros.

PARISIEN (2/7/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.