Fermer
#CNPA - #Concessions - #Medef

Les concessions automobiles se préparent à une année difficile

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les concessionnaires automobiles font partie d’une « filière qui a souffert et qui souffre en ce début d’année », a témoigné le 18 mars le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux. En visite dans une concession Peugeot d’Argenteuil (Val d’Oise), le représentant du patronat a envoyé un « message d’empathie et de soutien » à la filière, qu’il a connue comme ex-vice-président du conseil de surveillance de PSA.

Le début d’année 2020 a été traumatisant, et coûteux, a témoigné Olivier Hossard, patron de la maison-mère de la concession d’Argenteuil, le groupe Vauban. Mais les ventes ont fortement repris à l’été, en neuf comme en occasion, avant le deuxième confinement. « On a l’impression de ne pas encore avoir payé l’addition avec cette crise sanitaire. Avec des commandes en baisse en début d’année, 2021 risque d’être compliquée », a souligné M. Hossard.

« L’année n’a pas été bonne, mais pas catastrophique […] La reprise a été au-delà de nos espérances. On espère que nos clients, qui ont mis de l’argent de côté, puissent revenir », a souligné Francis Bartholomé, président du CNPA.

En cas de reconfinement dans certaines régions, « il faudra négocier au cas par cas avec les pouvoirs publics pour que certains professionnels ne soient pas fermés », a souligné M. Roux de Bézieux. Le patron du Medef compte avant tout sur les vaccins pour relancer l’économie au plus vite, regardant du côté du Royaume-Uni, d’Israël ou des Etats-Unis, où l’activité reprend progressivement. Et si la situation s’améliore, il faudra penser à « débrancher progressivement les subventions », comme le chômage partiel, a souligné M. Roux de Bézieux.

AFP (18/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.