Fermer
#Chine - #Pénurie de semiconducteurs

Le secteur automobile chinois appelle à réagir face à la pénurie de semi-conducteurs

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les responsables de certains des principaux constructeurs d’automobiles de Chine ont proposé à l’Assemblée populaire nationale (APN, l’assemblée législative suprême) de développer le secteur chinois des semi-conducteurs, alors que les pénuries de semi-conducteurs auprès des fournisseurs internationaux forcent le secteur automobile mondial à réduire sa production.

Le 1er mars, le président de Changan Automobile et député de l’APN, Zhu Huarong, a rendu publiques ses propositions, en amont des deux sessions de l’APN et de la Conférence consultative et politique du peuple chinois (CCPPC), qui devaient débuter le 4 mars. « Les autorités devraient rédiger des mesures pour faciliter la production de puces automobiles, afin d’assurer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement », a-t-il expliqué. Selon lui, au moins 90 % du marché des semi-conducteurs utilisés dans le secteur automobile de Chine est dominé par des entreprises américaines, européennes et japonaises, tandis que les fabricants chinois ne constituent qu’une part négligeable.

Zhu Huarong propose donc aux autorités de promulguer des mesures favorables aux concepteurs et aux fabricants de puces électroniques, mais aussi que les constructeurs d’automobiles chinois soient incités à adopter des semi-conducteurs produits par des entreprises chinoises.

Chen Hong, le président de SAIC Motor (le plus grand constructeur d’automobiles de Chine) et député de l’APN, a également appelé à se concentrer sur cette question.

Dans ses propositions rendues publiques lundi dernier, il estime que les autorités devraient soutenir encore davantage les fabricants de semi-conducteurs utilisés dans le secteur automobile sur la base du soutien aux semi-conducteurs utilisés dans les produits électroniques grand public.

Chen Hong note que les constructeurs et les fournisseurs chinois devraient aider les fabricants de puces électroniques locaux à produire initialement des puces moins complexes, afin qu’ils puissent augmenter leurs capacités à produire des composants plus avancés. Il a également proposé que les autorités aident à financer la recherche et développement dans ce domaine.

La coentreprise entre SAIC Motor et Volkswagen a commencé à subir les effets de la pénurie de semi-conducteurs dès la fin de décembre 2020 et elle a été contrainte de diminuer la production de certains modèles.

Ce problème n’est pas limité à la Chine. A la fin de l’année dernière, Volkswagen a averti qu’il devrait également adapter sa production en Amérique du Nord et en Europe. General Motors, Honda, Daimler, Ford et de nombreux autres constructeurs ont eux aussi dû arrêter temporairement certaines lignes de production et congédier des employés.

Selon le fournisseur de données AutoForecast Solutions, la production de plus de 280 000 véhicules aurait ainsi été gelée. IHS Markit prévoit que la production de près de 500 000 véhicules pourrait finir par être affectée. Cette pénurie pourrait engendrer plus de 14 milliards de dollars (12 milliards d’euros) de manque à gagner au premier trimestre de 2021 et quelque 61 milliards de dollars sur l’année entière, prédit la société de conseil AlixPartners.

D’après les analystes, la problématique concernant les semi-conducteurs devrait continuer de s’accentuer, car le secteur automobile dépend de plus en plus de ces composants au fur et à mesure que les véhicules deviennent plus électriques, intelligents et autonomes.

Même si les véhicules électriques ne constituent que 3 % des ventes mondiales de véhicules, la valeur des semi-conducteurs qu’ils contiennent est approximativement trois fois plus importante que pour une voiture à essence, fait remarquer IHS Markit. Ce problème risque d’être encore plus aigu pour la Chine, qui constitue le plus grand marché au monde pour les véhicules à essence et les véhicules à énergies nouvelles.

FRENCH.CHINA.ORG.CN (3/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.