Fermer
#Conseil d'administration - #Dirigeant - #Suzuki

Le président du conseil d’administration de Suzuki va quitter ses fonctions

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Osamu Suzuki (91 ans), figure emblématique du constructeur japonais, quittera ses fonctions de président du conseil d’administration en juin prochain après plus de quarante ans au sommet de l’entreprise, a annoncé Suzuki.

Ce personnage charismatique, réputé pour son franc-parler et son humour, a joué un rôle prépondérant dans le développement du groupe qu’il a rejoint en 1958, supervisant notamment son entrée sur le créneau des véhicules légers et son implantation sur le marché indien.

Né Osamu Matsuda, le futur patron a épousé Shoko Suzuki, petite-fille du fondateur de l’entreprise, dont il a pris le patronyme. Il devient directeur du groupe en 1978.

C’est sous l’oeil du patriarche que Suzuki entre sur le marché des « kei cars », ces mini-voitures typiquement japonaises aux dimensions et à la puissance fixées par la loi, qui représentent 40 % des ventes de véhicules au Japon. Suzuki occupe la deuxième place sur le créneau, derrière Daihatsu.

Osamu Suzuki a tenté d’établir des alliances avec deux des plus grands constructeurs automobiles au monde, Volkswagen et General Motors, qui se solderont par des échecs.

Suzuki, qui a fêté ses 100 ans l’an dernier, a aussi noué un partenariat technologique avec Toyota en 2017, consolidé par des prises de participations croisées deux ans plus tard.

Osamu Suzuki préparait sa succession depuis plusieurs années : en 2015, il avait transmis à son fils Toshihiro le titre de PDG exécutif, avant de renoncer l’année suivante à ses autres fonctions au sein de l’entreprise, hormis celle de président du conseil d’administration.

AFP (24/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.