Fermer
#Jeux Olympiques - #Sponsor - #Toyota

Le président de Toyota condamne les propos du président du Comité des Jeux Olympiques de Tokyo

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Akio Toyoda, président de Toyota, s’est joint à d’autres sponsors des Jeux Olympiques de Tokyo pour condamner publiquement les propos sexistes du Yoshiro Mori, président du Comité des Jeux de Tokyo 2020.

M. Mori s’est attiré les foudres de nombreuses personnes au Japon et à l’étranger la semaine dernière après avoir déclaré, notamment, que les femmes étaient « trop bavardes lors des réunions et trop volubiles, ce qui faisait perdre du temps ». Face à la polémique, M. Mori s’est excusé mais a refusé de démissionner.

« Nous sommes déçus par les récents commentaires du président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo, qui sont contraires aux valeurs que Toyota respecte et soutient », a déclaré Akio Toyoda.

Les appels à la démission de M. Mori se multiplient, mais le Comité international olympique (CIO) lui a apporté son soutien, considérant que l’affaire était close.

D’autres sponsors olympiques ont exprimé leur déception aux organisateurs face à la controverse. « Nous aimerions nous abstenir d’apparaître avec le président Mori » pour promouvoir des produits, estiment-ils.

REUTERS (10/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.