Fermer
#Electrique - #Etude - #Inovev - #Poids - #SUV

Le poids moyen des voitures en Europe est stable depuis 2011

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En l’espace de 20 ans, le poids moyen des voitures particulières vendues en Europe a explosé, en passant de 1 020 kg en 1990 à 1 380 kg en 2010. Cette inflation de 360 kg est notamment liée à l’augmentation des équipements de sécurité, dont plusieurs sont devenus obligatoires, à l’image de l’ABS, de l’ESP, ou encore du capteur de pression des pneus. De même, de nombreux équipements de confort sont progressivement devenus des standards à bord de nos véhicules, tels que la climatisation et le GPS. Mais l’émergence du segment des SUV dans les années 2000 possède également sa part de responsabilité dans cette surcharge pondérale, puisqu’ils représentent aujourd’hui plus de 30 % de la production européenne. Le cabinet Inovev a donc analysé les statistiques pour connaître les raisons de la stabilisation du poids moyen des véhicules observé depuis une dizaine d’années.

Les résultats de cette étude montrent que plusieurs facteurs expliquent ce phénomène de stabilisation du poids des voitures. Ainsi, les ventes de berlines et de monospaces, dont le poids moyen atteint 1 256 kg en 2020, contre 1 296 kg en 2011, ont beaucoup diminué durant les trente dernières années pour ne plus représenter que 48 % de la production industrielle sur le Vieux continent en 2019. Les véhicules de loisir ont quant à eux vu leur poids moyen baisser à 1 545 kg, contre 1 685 kg en 2011, notamment grâce à l’arrivée de modèles plus compacts appartenant au segment B, comme les Renault Captur, Peugeot 2008 et autres Volkswagen T-Cross. Ces derniers modèles rencontrent un franc succès.

Malgré l’explosion récente de la demande, les voitures électriques représentent moins de 2 % du marché européen. Leur poids moyen de 1 557 kg est plus élevé que celui des SUV.

Mais Inovev souligne dans son étude que « le facteur le plus déterminant est le transfert d’achat de berlines de segments supérieurs vers les SUV de segments inférieurs ». D’anciens acheteurs de berlines familiales de segment D, de type Audi A4 ou Peugeot 508, se sont par exemple tournés vers des SUV de segment C, de type Audi Q3 ou Peugeot 3008, qui affichent des prix similaires.

Enfin, à noter que l’augmentation des ventes de voitures électriques ces cinq dernières années n’a pas eu d’incidence sur le poids moyen, puisqu’elles représentaient un volume de « seulement » 267 000 unités en 2019 sur un total de près de 20 millions de véhicules toutes motorisations confondues écoulés en Europe. Toutefois, la donne pourrait changer à l’avenir car le poids moyen d’un véhicule électrique atteint aujourd’hui 1 557 kg.

LARGUS.FR (16/12/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.