Fermer
#IHS Markit - #Pénurie de semiconducteurs - #Prévisions

« Le plus dur reste à venir » dans la pénurie de semi-conducteurs

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Jérémie Bouchaud, directeur d’études chez IHS Markit, explique qu’aujourd’hui, c’est l’industrie automobile qui souffre le plus d’une pénurie de microcontrôleurs, « ce petit composant utilisé partout dans la voiture, aussi bien pour déclencher les airbags que pour faire fonctionner les capteurs de pression ou le contrôleur du moteur. Il y a 5 ou 6 fabricants de semi-conducteurs dans une même voiture, mais un seul sous-traitant, TSMC, qui produit 65 % à 70 % des microcontrôleurs ».

« Le pire est encore à venir. Lorsque l’on parle avec les fabricants de puces de leurs capacités de production et de leur carnet de commandes à moyen terme, on peut envisager que le pic de la pénurie interviendra fin mars. Les fabricants ne pourront sans doute livrer qu’entre 70 % et 90 % des commandes au deuxième trimestre, et ne pourront les honorer complètement qu’au troisième trimestre – sans être capables pour autant de fabriquer un peu plus pour récupérer les volumes perdus en début d’année », prévoit l’analyste.

« Nous ne voyons pas de rattrapage avant le quatrième trimestre, ce qui veut dire que les voitures qui ne peuvent être produites actuellement ne pourront pas être mises sur le marché avant début 2022 », ajoute-t-il.

ECHOS (17/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.