Fermer
#Marché - #Pneus - #Syndicat des Professionnels du Pneu

Le marché français du pneumatique a accusé une baisse de 15 % en 2020

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Syndicat des professionnels du pneu (SPP) a levé le voile sur le bilan 2020 du marché français. Une tendance baissière assez prononcée est observée à tous les échelons ou presque du secteur après une période déjà compliquée pour tous les professionnels.

« La crise est arrivée dans un contexte difficile après la crise des gilets jaunes en 2018 et la réforme des retraites en 2019 », rappelle en préambule Régis Audugé, directeur général du syndicat. Autant de mouvements de contestations qui ont provoqué des grèves et des blocages un peu partout sur le territoire, pénalisant l’activité du secteur.

Le marché du TC4 (tourisme, 4×4/SUV, camionnette) a vu ses ventes reculer de 14,6 % au cours d’un dernier exercice marqué par des chutes abyssales (- 40,7 % en mars, – 80,9 % en avril, – 38,4 % en novembre) et une reprise estivale qui s’est très vite stabilisée. Et alors que certains s’inquiétaient de voir un climat de crise engendrer une hausse des prix, il n’en a finalement rien été avec des tarifs stables sur un an (+ 0,6 %). Dans le détail, notons que les volumes en tourisme ont reculé de 15,6 %, ceux en 4×4/SUV de 12,3 % et enfin ceux en camionnette de 6,8 %.

Si l’on regarde de plus près les évolutions du marché, il est intéressant de constater que les marques premium et de distributeurs ont été particulièrement pénalisées avec des baisses de, respectivement, 20,2 % et 21,3 %. Dans le même temps, les marques intermédiaires et budget s’en sont plutôt bien sorties avec un résultat à – 8,5 % dans le premier cas et à – 1,6 % dans le second. Le niveau intermédiaire constitue d’ailleurs un vrai cas d’école puisque ses tarifs moyens ont progressé de 3,2 % en 2020, signe d’un marché qui s’ouvre de plus en plus à ces pneumatiques au bon rapport qualité/prix.

« Cette tendance s’explique à la fois par une concurrence qui joue à plein et par le développement du marché avec l’émergence de produits nouveaux, issus de marques intermédiaires ou budget, qui contribuent à diminuer les prix », étaye Dominique Stempfel, président du SPP.

JOURNAL AUTOMOBILE (22/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.