Fermer
#Immatriculations - #Marché

Le marché français a reculé de 3 % en septembre

Icone de twitter
autodrome_LM Icone de retweet
RT @autodrome_LM: Et voici les deux véhicules sécurité de ce samedi : deux superbes @alpine_cars A110, en partenariat avec
Icone de twitter
F1 Icone de retweet
RT @F1: Those elevation changes 😙👌 🇵🇹 #PortugueseGP #F1
Icone de twitter
alpine_cars Icone de retweet
RT @alpine_cars: Les Alpes : terrain de jeu favori de l’ septembre dernier, des passionnés Alpine se sont rassemblés pour #AlpineA110
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Avec 168 290 immatriculations en septembre 2020, le marché français des voitures particulières neuves a reculé de 3 % en données brutes et de 7,4 % à nombre de jours ouvrés comparable (22 jours, contre 21 en septembre 2019). Sur neuf mois, les immatriculations se sont établies à 1 166 699 unités, en baisse de 28,9 % en données brutes et de 29,3 % à nombre de jours ouvrés comparable (189 jours, contre 188 de janvier à septembre 2019).

Le marché des véhicules utilitaires légers a progressé de 16,8 % en septembre, à 41 998 unités (+ 11,5 % à nombre de jours ouvrés comparable), mais a diminué de 20,6 % sur neuf mois, à 282 923 unités (-21 % à nombre de jours ouvrés comparable).

Avec 4 009 immatriculations le mois dernier, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes a baissé de 0,1 % par rapport à septembre 2019. Sur neuf mois, il a subi une chute de 30,9 %, à 29 463 unités.

Par ailleurs, le marché du véhicule d’occasion est estimé à 563 436 voitures particulières en septembre (+ 21,3 %) et à 4 055 009 unités sur neuf mois (- 6 %).

Les marques françaises ont vu leurs ventes de voitures neuves baisser de 5 % le mois dernier, à 98 118 unités (- 10,3 % pour Citroën, à 16 779 unités, – 25,4 % pour DS, à 1 599 unités, + 6,7 % pour Peugeot, à 32 308 unités, – 31,7 % pour Opel, à 4 430 unités ; – 16 % pour Renault, à 30 634 unités, + 34,9 % pour Dacia, à 12 320 unités, et + 2,3 % pour Alpine, à 44 unités). Les marques étrangères sont restées stables, à 70 172 unités. Le groupe Volkswagen a progressé de 1,7 %, à 19 835 unités, devançant le groupe Toyota (+ 5,1 %, à 8 926 unités), le groupe Hyundai (- 1 %, à 6 997 unités), Ford (+ 4,2 %, à 6 160 unités), le groupe FCA (- 4 %, à 5 996 unités), le groupe BMW (- 15,7 %, à 5 937 unités), Daimler (- 3,5 %, à 5 483 unités), Nissan (+ 13 %, à 3 093 unités), Volvo Cars (- 28,7 %, à 1 433 unités) et le groupe Tata (- 48,6 %, à 425  unités).

Sur les neuf premiers mois de 2019, les ventes de voitures des constructeurs français ont diminué de 28,6 %, à 674 487 unités (- 34,2 % pour Citroën, à 117 572 unités, – 18,9 % pour DS, à 15 795 unités, – 25,6 % pour Peugeot, à 211 952 unités, – 41,9 % pour Opel, à 32 360 unités, – 25,2 % pour Renault, à 224 393 unités, – 30,5 % pour Dacia, à 71 985 unités, – 84,7 unités pour Alpine, à 382 unités), tandis que celles des groupes étrangers ont baissé de 29,3 %, à 492 212 unités (- 33,8 % pour Volkswagen, à 137 169 unités, – 13,3 % pour le groupe Toyota, à 70 035 unités, – 13,5 % pour le groupe Hyundai, à 53 858 unités,  – 22,6 % pour BMW, à 45 219 unités, – 30,1 % pour le groupe Ford, à 41 026 unités, – 37,6 % pour Daimler, à 35 650 unités, – 47 % pour FCA, à 35 229 unités, – 22,8 % pour Nissan, à 23 968 unités, – 27,5 % pour Volvo Cars, à 10 803 unités, et – 49,8 % pour le groupe Tata, à 3 962 unités.

Le CCFA maintient une prévision de marché à – 25 % ou – 30 % sur l’ensemble de l’année 2020, avec un chiffre de ventes autour de 1,6 million d’unités pour les véhicules particuliers, ce qui serait le chiffre le plus bas depuis 15 ans.

COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA, AFP (1/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES