Fermer
#AAA DATA - #CCFA - #Immatriculations - #marché automobile

Le marché automobile français a baissé de 20,9 % en février

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Avec 132 637 immatriculations en février 2021, le marché français des voitures particulières neuves a baissé de 20,9 % à nombre de jours ouvrés identique (20 jours). Sur deux mois, les immatriculations se sont établies à 259 017 unités, en recul de 14,2 % en données brutes et de 9,9 % à nombre de jours ouvrés identique (40 jours, contre 42 sur deux mois en 2020).

En février, le marché des véhicules utilitaires légers – 37 275 unités – a diminué de 5 % à nombre de jours ouvrés identique. Au cours des deux premiers mois de l’année, il a toutefois augmenté de 0,7 % en données brutes, à 72 123 unités (+ 5,8 % à nombre de jours ouvrés comparable).

Avec 3 462 immatriculations de véhicules industriels au mois de février, le marché français des véhicules de plus de 5 tonnes a chuté de 8,4 %. Au cumul, il a baissé de 8 %, à 7 137 unités.

Le marché du véhicule d’occasion en février 2021 est estimé à 453 407 voitures particulières, en baisse de 8,5 % par rapport à février 2020 (cumul 2 mois 2021 : 998 482 voitures particulières, en recul de 6,1% par rapport aux 2 premiers mois de 2020).

Les ventes de voitures de voitures particulières du groupe Stellantis ont baissé de 25,6 % en février, à 48 738 unités (- 25,6 % pour Citroën à 13 947 unités, – 52,3 % pour DS à 1 716 unités, – 17,2 % pour Peugeot à 26 750 unités, – 51,3 % pour Opel à 3 026 unités, – 34,6 % pour Alfa Romeo à 89 unités, –  35,7 % pour Fiat à 2 630 unités, + 30,9 % pour Jeep, à 576 unités, + 33,3 % pour Maserati, à 4 unités), tandis que celles du groupe Renault ont diminué de 22,2 %, à 28 376 unités (- 35,1 % pour la marque Renault à 18 734 unités, + 25,8 % pour Dacia à 9 582 unités, 60 unités pour Alpine). Les adhérents du CCFA ont enregistré une baisse de leurs ventes de VP de 24,4 % en février, à 77 114 unités, tandis que les autres constructeurs ont reculé de 15,6 %, à 55 523 unités (- 20,1 % pour le groupe Volkswagen, à 16 502 unités ; – 9,1 % pour le groupe Toyota, à 8 450 unités ; – 11,6 % pour le groupe Hyundai, à 6 790 unités ; – 20 % pour le groupe BMW, à 5 609 unités ; – 7,4 % pour le groupe Ford, à 4 584 unités ; – 18,1 % pour le groupe Daimler, à 4 076 unités ; – 28,9 % pour le groupe Nissan, à 3 087 unités ; – 21,9 % pour Volvo Cars, à 1 218 unités ; – 1,6 % pour les autres, à 5 206 unités).

Depuis le début de l’année, les ventes de VP de Stellantis ont baissé de 21,7 %, à 94 526 unités (- 23,6 % pour Citroën, – 44,8 % pour DS, – 14,2 % pour Peugeot, – 43,4 % pour Opel, – 44 % pour Alfa Romeo, – 31 % pour Fiat, + 48,7 % pour Jeep) et celles du groupe Renault de 11,3 %, à 58 727 unités (- 28,7 % pour Renault, + 55,9 % pour Dacia). Sur deux mois, les adhérents au CCFA ont enregistré une diminution de 18 %, à 153 253 unités, et les autres marques un recul de 8,1 %, à 105 764 unités.

Avec 132 637 immatriculations, contre une moyenne de 160 000 ces dernières années, « la baisse des commandes du second semestre de 2020 se fait sentir, ainsi que le début de la pénurie des semi-conducteurs pour le secteur automobile », indique le CCFA dans un communiqué.

« Les Français conservent leur épargne et repoussent leurs achats lourds », explique François Roudier du CCFA. Comme plusieurs groupes l’ont annoncé, « on s’attend à un premier trimestre plutôt mauvais, un premier semestre pas très bon, et un redécollage au second semestre », souligne-t-il.

Les loueurs de courte durée pèsent également lourd dans la mauvaise performance du marché, souligne AAA Data, avec une baisse de 55 % de leurs achats.

Les ventes d’hybrides représentent désormais plus de 23 % du marché, soit presque autant que le diesel, avec 30 198 immatriculations. Avec près de 70 % de hausse sur un an, les modèles hybrides et hybrides rechargeables sont en très forte croissance en février.

Les ventes de véhicules 100 % électriques reculent légèrement après une forte hausse en 2020, avec 8 424 immatriculations sur le mois de février (- 11 %).

Le véhicule d’occasion, qui se maintenait bien ces derniers mois, est en baisse de près de 8,5%, avec 453 407 véhicules immatriculés, contre 495 627 en février 2020. La baisse est particulièrement spectaculaire sur les véhicules d’occasion de moins d’un an avec un effondrement de 42 % (31 637 immatriculations). « Cela s’explique notamment par la tension actuelle qui existe dans les réseaux des professionnels sur les véhicules d’occasion récents », souligne AAA Data.

AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA (1/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.