Fermer
#Marché - #royaume-uni - #SMMT - #voitures

Le marché automobile britannique a plongé de 39,5 % en janvier

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les immatriculations de voitures neuves au Royaume-Uni ont chuté de 39,5 % en janvier, à seulement 90 249 unités, alors que les concessions automobiles sont fermées pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a annoncé la SMMT (association des constructeurs britanniques), notant que le marché avait pris son plus mauvais départ depuis 1970.

Le mois dernier, la demande des particuliers a reculé de 38,5 % et celle des grandes flottes de 39,7 %. Les immatriculations de voitures à essence et diesel ont plongé de 50,6 % et 62,1 %, respectivement, mais celles de voitures électriques à batterie ont augmenté de 54,4 %. La part de marché des voitures électriques à batterie et hybrides rechargeables a atteint 13,7 %, dont 6,9 % pour les premières.

Les trois modèles les plus vendus sur le marché britannique en janvier ont été la Vauxhall Corsa (avec 3 078 unités), le Kia Sportage (2 986 unités) et le Nissan Qashqai (2 835 unités).

Alors que le confinement doit durer jusqu’en mars, la SMMT a révisé en baisse, de plus de 2 millions d’unités à moins de 1,9 million d’unités, sa prévision pour le marché britannique des voitures neuves cette année. Les voitures électriques à batterie et les hybrides rechargeables devraient toutefois continuer à gagner du terrain et représenter plus d’une vente sur sept.

Cette évolution laisse prévoir une nouvelle baisse des émissions de CO2 des voitures immatriculées dans le pays, après le recul historique enregistré l’an dernier. Les émissions moyennes ont baissé à 112,8 g/km en 2020, en baisse de 11,8 % sur un an et de 37,7 % par rapport à 2000.

« Après avoir perdu 20,4 milliards de livres de revenus l’an dernier, l’industrie automobile connaît un début d’année 2021 difficile. Le nécessaire confinement est un défi pour la société, l’économie et la capacité de notre industrie à atteindre ses objectifs environnementaux », a déclaré Mike Hawes, délégué général de la SMMT. La réouverture des concessions est essentielle pour garantir les emplois, stimuler la demande qui soutient la production et aller vers des émissions zéro, a-t-il ajouté.

COMMUNIQUE SMMT (4/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.