Fermer
#ANFAC - #Bornes de recharge - #véhicules électriques

L’Anfac demande de multiplier par 6 l’infrastructure de recharge d’ici à 2022 et d’atteindre 360 000 points en 2030

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le directeur général de l‘Anfac (Association espagnole des constructeurs d’automobiles), José López-Tafall, a proposé, dans le cadre des mesures visant à promouvoir le déploiement de l’infrastructure de recharge pour véhicules électriques, que l’Espagne dispose de 48 000 points de recharge publics d’ici à la fin de 2022, soit environ six fois plus que les 8 545 points actuellement installés.

« Fin 2025, ce nombre devra atteindre entre 110 000 et 120 000, puis 360 000 en 2030 », a-t-il ajouté.

« Nous devons nous concentrer sur des objectifs de déploiement quantitatifs et nous avons également besoin d’un mécanisme de suivi qui puisse être fait par l’IDAE [Institut pour la Diversification et les Economies d’énergie] ou par tout autre organisme gouvernemental », a déclaré M. López-Tafall, qui rappelle que ce déploiement implique toutes les administrations publiques.

L’Anfac, qui organisera le 24 mars le « Forum Anfac : la mobilité du futur », avec la présence des ministres Teresa Ribera (ministre de la Transition écologique) et Reyes Maroto (ministre de l’Industrie et du Commerce), travaille avec d’autres associations sur une carte détaillée indiquant les endroits où l’installation de bornes de recharge publiques serait nécessaire et quelle puissance serait appropriée dans chaque cas.

« S’il n’y a pas les bornes de recharge dont nous avons besoin, les objectifs ne seront pas atteints. Ce ne sera pas dû à un manque de véhicules électrifiés, ou à un manque d’effort des constructeurs, mais parce qu’il y a Il n’y aura pas d’infrastructure de recharge », a-t-il expliqué.

EUROPA PRESS (19/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.