Fermer
#Allemagne - #Conduite autonome - #Sommet automobile

L’Allemagne voudrait faire circuler des voitures autonomes dès 2022

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Les constructeurs d’automobiles allemands n’ont pas obtenu d’aides financières supplémentaires lors de leur rencontre avec la Chancelière Angela Merkel le 8 septembre, mais le gouvernement fédéral veut accélérer l’adoption d’une nouvelle loi afin de faire rouler des voitures autonomes sur les routes allemandes dès 2022.

Un projet de loi pour réformer le code de la route et encadrer la conduite autonome est dans les tuyaux depuis mai. Il doit faire de l’Allemagne « le premier pays au monde à autoriser les véhicules sans conducteur en service régulier ainsi que sur l’ensemble du territoire national », indiquent les conclusions du sommet. L’objectif est que les conducteurs puissent lâcher le volant en roulant à 60 km/h dans les embouteillages ou dans certains espaces spécifiques comme les parkings à partir de 2022.

Un autre chantier abordé mardi lors du sommet automobile concerne le stockage informatique des données de conduite. L’Allemagne compte sur sa présidence de l’Union européenne jusqu’en juillet pour faire avancer le projet de nuage européen dédié à la mobilité.

LESECHOS.FR (10/9/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.