Fermer
#Biens essentiels - #Décret - #Etats-Unis - #Joe Biden

L’administration Biden s’attaque aux pénuries de biens essentiels

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Alors que des pénuries affectent ou ont affecté par le passé des industries cruciales des Etats-Unis, comme l’industrie automobile actuellement pénalisée par la pénurie mondiale de semiconducteurs, le président américain Joe Biden a signé le 24 février un décret destiné à passer au crible les chaînes d’approvisionnement des biens jugés « essentiels » allant des semiconducteurs – ces puces incontournables pour la fabrication de voitures, de téléphones mobiles ou d’enceintes intelligentes – aux produits pharmaceutiques, en passant par les minéraux critiques incluant les terres rares, ces métaux essentiels aux technologies de pointe que l’on retrouve dans les mobiles ou les écrans plasma.

« Nous devons rendre les chaînes d’approvisionnement plus sûres et plus fiables », a déclaré M. Biden, indiquant que cela pourrait passer « par l’accroissement de la production de certains éléments » aux Etats-Unis. « Il s’agit de faire en sorte que les Etats-Unis puissent relever tous les défis auxquels ils sont confrontés dans cette nouvelle ère de pandémie, mais aussi dans le domaine de la cybersécurité, de la défense, du changement climatique et bien plus encore », a expliqué le président. « Et la meilleure façon d’y parvenir est de protéger et de renforcer l’avantage concurrentiel de l’Amérique », a-t-il ajouté, martelant que son administration allait « investir dans l’Amérique ».

Concrètement, le décret va permettre de lancer « un examen complet des chaînes d’approvisionnement américaines et ordonne aux ministères et organismes fédéraux d’identifier des moyens de sécuriser les chaînes d’approvisionnement américaines contre un large éventail de risques et de vulnérabilités », selon le document détaillant les mesures. Deux étapes sont prévues. Dans un premier temps, dans un délai de 100 jours, quatre produits clés seront passés en revue : les produits pharmaceutiques, les minéraux critiques incluant les terres rares, les semiconducteurs et les batteries à large capacité comme celles utilisées dans les voitures électriques. Ensuite, au cours d’un examen qui se déroulera sur un an, l’administration s’attaquera à six secteurs clés : l’industrie de défense de base, la santé publique, l’information et la communication technologique, l’énergie, le transport, et les chaînes d’approvisionnement des produits agricoles et alimentaires.

La mise en oeuvre du décret Biden devrait contribuer à « maintenir le leadership technologique américain dans des secteurs-clés », assure la Maison Blanche.

AFP (24/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.