Fermer
#ACEA - #Bornes de recharge - #Commission européenne - #Electrique - #Eurelectric

L’Acea et Eurelectric demandent une action rapide sur les points de recharge dans le plan de relance de l’UE

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’Acea (Association des constructeurs européens d’automobiles) et Eurelectric sont satisfaits de l’accent mis sur les infrastructures destinées aux véhicules électriques dans le plan de relance post-coronavirus annoncé par la Commission européenne. Les associations soutiennent l’objectif de financement d’un million de points de recharge publics dont il est question dans le plan. Toutefois, ils notent que cet objectif faisait déjà partie du Pacte vert européen et qu’il est bien en deçà de ce qui sera nécessaire dans la réalité. D’après les calculs de la Commission, il faudra environ 2,8 millions de points de recharge accessibles au public d’ici à 2030, soit environ 15 fois plus que ce qui est actuellement disponible dans l’Union européenne.

C’est pourquoi les secteurs de l’automobile et de l’électricité ont uni leurs forces pour souligner l’urgence croissante de réviser la directive européenne sur les infrastructures pour les carburants alternatifs (AFID), qui est dépassée. Cette directive, adoptée en 2014, n’est pas en phase avec le développement technique des véhicules électriques ou des technologies de recharge, et souffre également d’une mauvaise mise en œuvre par les Etats membres.

L’Acea et Eurelectric appellent donc la Commission à accélérer ses projets de réexamen de l’AFID dans le cadre du plan de relance européen. Cette directive révisée devrait introduire une approche beaucoup plus ambitieuse pour le déploiement des points de recharge et des stations de ravitaillement en hydrogène dans toute l’Union européenne. Le déploiement des infrastructures devrait être conforme aux critères de référence pour les véhicules à zéro émission et à faibles émissions fixés par l’UE pour 2025 et 2030, et devrait tenir compte des classes de puissance des points de charge et des capacités de charge des véhicules.

La Commission vise également le secteur de la construction et du bâtiment dans son plan de relance, en prévoyant des fonds à la rénovation. L’Acea et Eurelectric estiment que cette « vague de rénovation » constitue une occasion idéale de s’assurer que des points de recharge sont intégrés dans les bâtiments publics et privés, grâce à une enveloppe financière dédiée et à une législation connexe.

Pour stimuler la demande après l’effondrement spectaculaire des ventes de véhicules ces derniers mois, le plan de relance de l’UE prévoit par ailleurs de promouvoir le renouvellement des flottes « propres ». « Nous devons accélérer le déploiement des infrastructures afin de donner aux consommateurs la confiance nécessaire pour acheter un véhicule électrique, ce qui permettra de renouveler le parc de véhicules de manière écologique », a déclaré Eric-Mark Huitema, directeur général de l’Acea.

COMMUNIQUE DE PRESSE ACEA (9/6/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.