Fermer
#Renault - #taxe sur le poids des véhicules

La taxe sur le poids des véhicules est « inutile » et il ne faut pas « culpabiliser » les clients (Jean-Dominique Senard)

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La taxe sur le poids des véhicules est « inutile » et il ne faut pas « culpabiliser » les clients, a déclaré le président de Renault Jean-Dominique Senard dans une interview parue vendredi dans Le Monde.

« Je considère que la taxe sur le poids est complètement inutile. La demande se porte sur des véhicules plus gros. Or, le client est roi. Je ne vois pas pourquoi on devrait le culpabiliser ainsi », a-t-il indiqué.

Le gouvernement a décidé d’instaurer un « malus poids » pour les véhicules les plus lourds, l’une des revendications de la Convention citoyenne pour le climat. Les contours de ce nouveau malus, limité pour le moment aux rares voitures de plus de 1,8 tonne, seront examinés lors de la deuxième partie du vote du budget.

« On veut préserver les emplois dans la filière automobile ? Commençons par alléger la fiscalité sur la mobilité », a poursuivi Jean-Dominique Senard.

« C’est sympathique de parler de moteur électrique, mais des milliers d’emplois étaient concentrés sur les moteurs thermiques. Nous, les constructeurs, nous retrouvons brutalement dans une situation où il faut régler ces questions sociales sans avoir pu les anticiper », a-t-il expliqué.

AFP (23/10/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.