Fermer
#Brexit - #Coût - #Droits de douane - #Industrie automobile - #royaume-uni - #SMMT

La SMMT exhorte les négociateurs britanniques à conclure un accord avec l’UE

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La fédération de l’industrie automobile britannique (SMMT) a exhorté les négociateurs britanniques à conclure un accord avec l’Union européenne d’ici à la fin de cette année, indiquant qu’un Brexit sans accord pourrait coûter 55,4 milliards de livres (62 millions d’euros) au secteur en tarifs douaniers et compromettre sa capacité à développer la prochaine génération de véhicules à émission zéro.

Un Brexit sans accord réduirait la production de véhicules au Royaume-Uni de deux millions d’unités au cours des cinq prochaines années, a estimé la SMMT. Elle a souligné que le coût des droits de douane de l’OMC (Organisation mondiale du commerce) qui s’appliqueraient en l’absence d’accord avec l’UE s’ajouteraient au coût énorme de la pandémie de coronavirus pour les constructeurs. Le gouvernement britannique vient en outre  d’annoncer qu’il interdirait la vente de voitures neuves à essence et diesel à partir de 2030.

La SMMT a indiqué les droits de douane ajouteraient en moyenne 2 000 livres (2 240 euros) au prix des voitures électriques britanniques vendues dans l’Union européenne, ce qui réduirait considérablement la compétitivité des usines britanniques et diminuerait l’attractivité du Royaume-Uni pour les investisseurs. Les droits de douane augmenteraient de 2 800 livres (3 138 euros) le prix d’une voiture électrique importée fabriquée dans l’UE, ce qui annulerait pratiquement l’aide à l’achat de 3 000 euros pour les voitures électriques au Royaume-Uni, a-t-elle ajouté.

REUTERS (24/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.