Fermer
#Compétitivité - #Etude - #FIEV - #France

La FIEV livre ses clés pour une meilleure compétitivité et une reconquête industrielle de l’automobile made in France

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La FIEV a publié le 20 janvier une analyse dédiée à la compétitivité du site France. Sujet central à traiter selon la Fédération des industries des équipements pour véhicules, cette dernière présente ses constats et ses réflexions pour pérenniser et développer la production automobile en France. Ouvrant son analyse sur une lecture de l’évolution de la production française de véhicules légers au cours des 15 dernières années, la FIEV évoque une industrie automobile française de plus en plus faible. Face au positionnement stratégique de l’industrie allemande, dont les constructeurs ont su s’imposer à l’international, et au poids croissant des acteurs chinois, le made in France est lourdement menacé.

A l’origine de cette baisse marquée, faisant passer la production française de véhicules légers de 5,5 % de la production mondiale en 2005 à moins de 2 % en 2020, le coût du travail et la culture industrielle de la France face aux cadres compétitifs d’autres pays. Selon les adhérents de la FIEV, plusieurs facteurs – à découvrir dans l’analyse produite par le syndicat – pourraient jouer en faveur d’une localisation de certaines productions en France.

« Si l’on souhaite relocaliser des productions en France, nous devons saisir l’opportunité que nous offre la révolution technologique que nous vivons pour replacer la construction automobile au centre de la mobilité. Vendre uniquement une voiture, c’est le schéma que nous avons connu dans le passé ; l’avenir consiste à vendre de la mobilité, un service de mobilité globale. La France doit se positionner comme un pays innovant, capable de développer de la mobilité multimodale. Nous disposons d’importants atouts technologiques et territoriaux pour y parvenir mais pour que ceux-ci s’expriment, il faut dès à présent un cadre économique, social et environnemental compétitif », déclare Claude Cham, président de la FIEV.

AM-TODAY.COM (20/1/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.