Fermer
#SIV

La Cour des comptes épingle une mauvaise gestion de projet par l’Etat pour les bugs du SIV

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

A quelques jours du passage en production d’une nouvelle version du système d’immatriculation des véhicules (SIV) pour l’utilisation des certificats électroniques de conformité (eCoC), un rapport de la Cour des comptes épingle la mauvaise gestion du projet à son démarrage par les services de l’Etat. Le 6 novembre 2017, la mise en œuvre de la dématérialisation de la délivrance des titres s’était en effet traduite par un gigantesque bug dans la production des cartes grises qui avait duré pratiquement un an, selon le Tome II de ce rapport qui traite du « numérique au service de la transformation de l’action publique ». D’après cette enquête de la Cour des comptes, le stock de cartes grises en attente de traitement dans les CERT a dépassé les 256 000 dossiers en mars 2018.

AUTOACTU.COM (26/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.