Fermer
#Investissements - #Kia - #Mobilité - #Objectifs

Kia investira plus de 20 milliards d’euros d’ici à 2025

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Kia a annoncé le 9 février qu’il investirait 29 000 milliards de wons (21,5 milliards d’euros) dans son outil de production et dans la mobilité du futur d’ici à 2025. Le constructeur coréen a précisé qu’il débourserait 18 800 milliards de wons pour améliorer la rentabilité de son activité automobile existante et 10 100 milliards de wons pour générer de nouvelles activités grâce à des investissements dans des technologies pour la mobilité du futur. Il a également indiqué qu’il s’efforcerait d’améliorer sa compétitivité et la valeur de son titre au cours des six prochaines années.

Cette année, Kia ambitionne de dégager un bénéfice d’exploitation de 3 500 milliards de wons (2,6 milliards d’euros), de réaliser un chiffre d’affaires de 65 600 milliards de wons (48,67 milliards d’euros) et d’atteindre une marge opérationnelle de 5,4 % % (3,5 % en 2020) qu’il compte porter à 6,7 % en 2022 et à 7,9 % en 2025.

Le constructeur, qui a récemment changé de nom et adopté un nouveau slogan, prévoit de lancer onze modèles électrifiés, dont sept électriques, d’ici à 2026. Il présentera son premier tout-terrain de loisir électrique basé sur la nouvelle plateforme E-GMP au premier trimestre ; le véhicule, au nom de code « CV », sera le premier modèle mondial à arborer le nouveau logo de la marque, qui veut occuper 6,6 % du marché mondial des véhicules électriques à batterie à l’horizon 2025.

Kia introduira par ailleurs l’an prochain un premier modèle de véhicule à usage spécial (PBV), le PBV01, avec un objectif de vente annuel d’un million d’unités dans le monde à l’horizon 2030. Les véhicules à usage spécial peuvent être personnalisés pour servir de navette urbaine, de restaurant, de dispensaire, de pharmacie… Ces véhicules et le service de mobilité aérienne urbaine (UAM) se connectent à une plateforme multimodale qui sera installée dans les villes à l’avenir pour former un écosystème de mobilité.

Le groupe automobile coréen Hyundai Motor Group, maison mère de Hyundai et Kia, et Uber Technologies avaient signé en janvier 2000 en marge du CES de Las Vegas un accord stratégique pour développer le véhicule aérien personnel (PAV) le plus perfectionné et intégrer ce type de véhicules au service de mobilité aérienne urbaine. Hyundai avait dévoilé au salon de l’électronique grand public le concept S-A1 développé avec Uber.

YONHAP (9/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.