Fermer
#Allemagne - #Grèves d'avertissement - #IG Metall - #métallurgie - #Social

IG Metall lance des grèves d’avertissement dans l’industrie automobile

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le puissant syndicat allemand de la métallurgie IG Metall a lancé dans la nuit du 1er au 2 mars des arrêts de travail, principalement dans le secteur automobile, alors que les négociations avec le patronat sur les salaires sont dans l’impasse.

Les ouvriers de Mercedes à Brême et à Berlin-Marienfelde, de Continental à Rheinbölle et d’Airbus à Hambourg ont débrayé pendant plusieurs heures, étape préalable à des grèves dures illimitées, ont indiqué les sections régionales du syndicat. De nombreuses autres entreprises devaient rejoindre le mouvement dans la journée et plusieurs sites de Volkswagen devaient être touchés.

IG Metall demande des hausses de salaire de 4 % cette année pour 3,8 millions de salariés de la métallurgie et veut compenser la perte de revenus lorsque le temps de travail est réduit, par exemple sous la forme d’une semaine de quatre jours.

La fédération patronale de la métallurgie Gesamtmetall promet des augmentations de salaires, mais seulement à partir de 2022, et souhaite des dérogations pour les entreprises affaiblies par la crise.

AFP (2/3/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.