Fermer
#Commandes - #Guillaume Couzy - #immatricula - #Peugeot

Guillaume Couzy indique que Peugeot débute l’année 2021 avec un portefeuille de commandes en hausse de 20 %

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec une baisse de « seulement » 20,5 % de ses immatriculations (à 314 630 unités), alors que le marché global accuse un recul de 25,5 % (à 1 650 118 voitures particulières), Peugeot peut être satisfait de l’année 2020. « Nous avions l’ambition d’être leader sur le marché français au global. Si nous ne le sommes pas, c’est aussi parce que nous avons décidé de limiter les ventes directes du constructeur et notamment les livraisons aux loueurs de courte durée, pour une question de sécurité financière. Mais en 2020, nous sommes leader sur le canal des professionnels, sur le marché des particuliers (VP+VU) et sur le marché des particuliers, hors ventes aux collaborateurs. En réalité, nous avons vraiment l’impression que nos choix stratégiques ont été payants comme notamment celui de se concentrer sur moins de modèles mais d’être dans la ‘core model strategy’ », estime Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot.

« Nous avons réalisé environ 30 000 ventes de véhicules électrifiés, soit environ 10 % de notre mix. C’était notre objectif et nous sommes satisfaits de notre montée en puissance. Nous avons des résultats conformes à nos prévisions, à savoir 15 % des immatriculations de la 208 en version électrique, 20 % du mix des ventes de 3008 avec la version PHEV. Mix qui s’élève à 30 % pour le 5008 », poursuit M. Couzy.

Malgré le contexte sanitaire, 2020 a souri à Peugeot, y compris jusqu’à la fin de l’année où les prises de commandes, même en baisse à cause du confinement de novembre, restent supérieures de 20 % par rapport à l’année précédente. « Je reconnais que notre situation est assez unique et nous allons réaliser un bon premier trimestre 2021. Malgré tout, 2020 reste une année difficile en volume, avec une perte de 13 %, mais cette perte est moins importante en termes de chiffre d’affaires car notre panier moyen a continué de progresser, grâce à un mix de vente plus fort sur les finitions supérieures. Sur les ventes réalisées par le réseau, nous enregistrons une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 8 % à 9 %, ce qui veut dire qu’en réalité, la hausse du panier moyen atteint 4 à 5 points », ajoute le dirigeant, tout en annonçant un taux de rentabilité pour le réseau de l’ordre de 1 %, équivalent à celui de 2019.

Pour 2021, la marque table sur un rebond de l’ordre de 10 %, qui amènerait le marché français à environ 1,8 million de véhicules.

JOURNALAUTO.COM (6/1/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.