Fermer
#General Motors - #Pénurie de semiconducteurs - #Prévisions

General Motors, plus optimiste face à la pénurie de puces, s’attend à des résultats meilleurs que prévu

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plus optimiste face à la pénurie mondiale de semiconducteurs qui a affecté l’ensemble du secteur automobile depuis le début de l’année, General Motors a annoncé le 3 juin s’attendre à des résultats « significativement meilleurs » que prévu initialement pour le premier semestre, ce qui a fait grimper son titre à un niveau record en cours de séance à Wall Street.

Le premier constructeur américain a dû fermer temporairement plusieurs usines faute de composants devenus essentiels dans la fabrication d’une voiture, mais il a pu rouvrir certains sites et prévoit d’en rouvrir d’autres au cours des prochaines semaines.

Paul Jacobson, directeur financier de GM, s’est en outre dit « optimiste » sur la capacité du groupe à dégager sur l’ensemble de l’année un bénéfice opérationnel « dépassant la partie haute » de sa précédente prévision.

« Nous avons eu l’opportunité de disposer de puces au deuxième trimestre que nous pensions n’avoir qu’au troisième trimestre, ce qui va nous permettre de livrer environ 30 000 pick-ups » plus tôt que prévu, a expliqué M. Jacobson. Le constructeur a aussi trouvé des solutions d’ingénierie pour utiliser au mieux les semiconducteurs disponibles.

« On s’attend clairement à ce que [la situation concernant la pénurie de semiconducteurs] s’améliore au second semestre » et « espérons-le, à revenir à une situation normale en 2022 », a déclaré le dirigeant. Mais « cela ne veut pas dire que nous sommes nécessairement sortis d’affaire », a-t-il ajouté.

General Motors s’attend à ce que la production dans certaines usines en Amérique du Nord, en Asie et en Amérique du Sud continue d’être affectée par la pénurie au moins jusqu’en juillet.

AFP (3/6/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.