Fermer
#Commission européenne - #Transport routier

Frans Timmermans veut réduire le transport routier en Europe

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Néerlandais Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne aux manettes du Green Deal lancé par la présidente Von der Leyen, affirme que le système d’échange de quotas d’émissions (ETS) « ne sera pas une alternative aux lois sur les réductions d’émissions. La nouvelle limite de 95 grammes qui entre en vigueur en 2021 pour les voitures sera conservée. Elle doit ensuite diminuer jusqu’à – 37,5 % en 2030. Nous verrons l’an prochain, sur la base d’étude d’impact, s’il convient de renforcer ses objectifs ». « Dans l’automobile, l’Alliance de la batterie électrique, avec une première usine qui vient d’être inaugurée en France, est un très bon projet. L’Europe se donne les moyens de rattraper puis dépasser ses concurrents. Sur le même modèle, il faudrait aussi investir massivement sur l’hydrogène. Il peut lui aussi constituer une révolution, en particulier pour les poids lourds, estime-t-il. « Il faut réduire le transport routier, au profit du ferroviaire et du fluvial, où nous sommes en retard après des années de sous-investissement. Mais les temps changent : l’Allemagne a annoncé un grand plan rail. Ces évolutions impliquent de mettre en place l’eurovignette. Toute l’idée de la transformation lancée est de mettre un coût au carbone, il n’y a pas de raison de ne pas en mettre sur les véhicules qui en émettent », déclare par ailleurs M. Timmermans.

ECHOS (3/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.