Fermer
#Coussins gonflables - #Ford - #NHTSA - #Rappel de véhicules

Ford va rappeller trois millions de véhicules en raison d’un défaut dans les coussins gonflables

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ford a annoncé le 21 janvier qu’il allait rappeler trois millions de véhicules en raison d’un défaut dans les gonfleurs des coussins gonflables du côté du conducteur, précisant que l’opération lui coûterait 610 millions de dollars.

L’agence américaine en charge de la sécurité routière (NHTSA) avait fait savoir deux jours plus qu’elle avait ordonné à Ford de rappeler ces véhicules, rejetant un recours que le constructeur avait déposé en 2017.

Les véhicules avaient été déjà rappelés pour le même problème du côté du passager. “Nous pensons que nos données ont montré qu’un rappel de sécurité ne se justifiait pas pour le sac gonflable du côté du conducteur. Toutefois, nos respectons la décision de la NHTSA et allons procéder à un rappel », a déclaré Ford.

Les véhicules concernés par le rappel sont des Ford Ranger, Fusion et Edge, et des Lincoln Zephyr/MKZ, Mercury Milan et Lincoln MKX des années-modèles 2007 à 2012. Ford a précisé qu’il inclurait le coût du rappel dans ses comptes du dernier trimestre 2020.

REUTERS (21/1/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.