Fermer
#Faurecia - #Résultats

Faurecia annonce une perte nette de 379 millions d’euros en 2020

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les ventes de Faurecia ont fortement rebondi au second semestre de 2020, lui permettant de limiter ses pertes nettes à 379 millions d’euros sur l’année, a annoncé le groupe.

Le chiffre d’affaires a atteint 8,484 milliards d’euros au deuxième semestre, soit une baisse de 3,5 % à périmètre constants. Elles avaient chuté bien davantage au premier semestre, de 35,4 %. Faurecia a pu enregistrer un bénéfice net de 54 millions d’euros lors du deuxième semestre. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires a ainsi totalisé 14,654 milliards d’euros, soit une baisse de 19,6 % à taux de change et périmètre constants.

« Au second semestre, grâce à une excellente préparation en vue de la reprise de la production ainsi qu’aux actions de résilience entreprises depuis le début de la crise, Faurecia a dépassé tous ses objectifs financiers », s’est félicité le directeur général de Faurecia, Patrick Koller.

« C’est notamment le cas en ce qui concerne la génération de trésorerie, qui a permis de compenser la consommation du premier semestre et a contribué à une réduction significative de la dette », a souligné M. Koller. Le groupe a compensé le milliard d’euros brûlé au premier semestre pour faire face à la crise en enregistrant un milliard de flux net de trésorerie au deuxième semestre.

Le groupe prévoit d’enregistrer en 2021 un chiffre d’affaires de 16,5 milliards d’euros (+ 12,6 %), avec une marge opérationnelle d’environ 7 %, « proche des niveaux pré-Covid ».

Lors d’un « Capital markets day » organisé lundi après-midi, le groupe va annoncer ses objectifs pour 2025, soit des ventes d’au moins 24,5 milliards d’euros, avec une marge opérationnelle supérieure à 8 % des ventes.

Le groupe souhaite notamment se positionner en leader dans le domaine des systèmes de stockage à hydrogène et dans celui des piles à combustible grâce à Symbio, sa coentreprise avec Michelin.

AFP (22/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.