Fermer
#Europcar - #Résultats

Europcar toujours dans le rouge au 1er trimestre, plombé par les restrictions de déplacements

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le loueur de voitures Europcar continue d’être durement touché par la paralysie des voyages provoquée par la pandémie de Covid-19, avec un recul de 36 % de son chiffre d’affaires et une perte nette de 76,7 millions d’euros au premier trimestre par rapport à l’an dernier.

Europcar, repris par ses créanciers au début de l’année, traverse avec cette pandémie sa pire crise depuis sa fondation en 1949. Les Etats français et espagnol ont soutenu le groupe au printemps 2020 en garantissant 321 millions d’euros de prêts.

Un plan d’économies, prévu avant la pandémie, a été poussé à un milliard d’euros sur l’année 2020. Europcar a également coupé dans sa flotte, descendant fin mars 2021 à 187000 véhicules, soit – 36 % sur un an.

Avec 355,7 millions d’euros de revenus dans le monde entre janvier et mars, contre 559,9 millions au premier trimestre 2020, le loueur subit de plein fouet les effets de la crise sur les déplacements et le trafic aérien international.

Les pertes sont néanmoins compensées par les locations d’utilitaires, par une croissance en Australie, en Nouvelle-Zélande – qui totalisent peu de cas Covid-19- et aux Etats-Unis – où la campagne de vaccination est avancée, et par « une réduction des coûts ».

Europcar prévoit une croissance de ses ventes cette année mais « n’est pas en mesure » de donner une prévision sur l’exercice 2021, « qui reste affecté par la pandémie », en raison de campagnes de vaccination « plus lentes que prévu » et de la limitation du trafic aérien longue distance.

Pour la directrice générale du groupe Caroline Parot, « la reprise sera forte dès que les conditions sanitaires/de marché s’amélioreront, grâce à des taux de vaccination plus élevés, comme le démontre notre activité aux Etats-Unis ».

L’an dernier, le groupe avait essuyé une perte nette de 645 millions d’euros.

Au début de 2021, face à une dette devenue insoutenable, le groupe a changé de mains. Le fonds Eurazeo, qui l’avait racheté à Volskwagen en 2006, s’est retiré au profit des créanciers du groupe. Europcar est maintenant sous le contrôle de cinq fonds anglo-saxons, dont les New-Yorkais Anchorage (propriétaire des studios MGM) et Marathon.

AFP (6/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.