Fermer
#Electrique - #Enedis - #Etude

Enedis publie sa deuxième étude sur l’utilisation de la voiture électrique en France

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Pour la deuxième année consécutive, Enedis – filiale d’EDF – publie une étude sur l’utilisation de la voiture électrique en France. Cette étude a été réalisée fin octobre 2020 auprès de 804 automobilistes, dont 72 % possèdent un véhicule 100 % électrique et 28 % un hybride rechargeable. A noter que 88 % d’entre eux habitent dans une maison individuelle et 12 % en immeuble.

Le document révèle que 79 % des utilisateurs d’un véhicule 100 % électrique possèdent déjà un autre véhicule. Dans 65 % des cas, le modèle électrique est le véhicule principal du foyer en termes de kilomètres parcourus. La distance moyenne quotidienne est de 44 km, alors que l’autonomie moyenne des voitures des répondants est de 275 km, ce qui correspond en théorie à une recharge tous les 5 à 6 jours. C’est aussi 11 km de plus que l’année dernière. Seuls 12 % des sondés possèdent une voiture qui affiche une autonomie de plus de 400 km.

Dans le détail, si 48 % déclarent utiliser leur voiture exclusivement pour les trajets du quotidien (principalement domicile-travail), 52 % l’utilisent en plus pour leurs départs en week-end et/ou en vacances. Ceux qui réalisent le plus grand nombre de kilomètres le week-end sont naturellement les résidents en périphérie des zones urbaines, qui affichent 46 km au compteur.

Concernant les installations électriques, l’étude indique qu’en maison individuelle, la recharge s’effectue à 43 % sur une prise classique, à 37 % sur une prise renforcée et à 19 % sur une borne de recharge. Le chiffre concernant la prise domestique pourrait évoluer lors de la prochaine étude, car avec l’augmentation des autonomies, les temps de charge ne cessent de s’allonger. Seuls les hybrides rechargeables PHEV permettent encore de recharger l’intégralité de la batterie en seulement quelques heures sur une prise classique. A noter que dans 67 % des cas, cette prise existait avant son utilisation pour la recharge du véhicule (43 % en 2019).

Si les pouvoirs communiquent beaucoup sur le développement des bornes de recharge dans le but de promouvoir le véhicule électrique, il semblerait que les utilisateurs de voitures électriques ne s’en préoccupent guère. 88 % des répondants, contre 70 % en 2019, n’utilisent jamais ou à de rares occasions les bornes de recharge publiques, soit une évolution de 18 % en un an. La majorité des recharges se font donc à domicile.

Concernant la recharge à domicile, 85 % des répondants n’ont pas augmenté leur abonnement électrique en vue de la recharge. En revanche, ils sont seulement 26 % (contre 42 % en 2019) à déclarer ignorer la puissance de leur borne de recharge. Par ailleurs, 60 % d’entre eux ne connaissent pas la puissance de charge de leur voiture.

JOURNALAUTO.COM (26/2/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.