Fermer
#Citroën - #Prévisions

En 2021, Jérôme Gautier vise une part de marché globale de 11 % pour Citroën sur le VP et de 16 % sur le VUL

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Jérôme Gautier, directeur du commerce France de Citroën, explique que, sur le 1er trimestre de 2021, la marque a repris des couleurs avec « un bon niveau de prises de commandes, notamment sur les particuliers ». Avec 45 434 immatriculations, sa part de marché est ainsi repassée à 10,3 % sur le VP, contre moins de 10 % sur les 2ème, 3ème et 4ème trimestres de 2020. En cumulant les immatriculations de VP et de VUL, soit 63 662 unités, la part de marché de Citroën a atteint 11,3 % au 1er trimestre de 2021, contre moins de 11 % l’an dernier.

Dans ce contexte, M. Gautier se félicite de pouvoir s’appuyer sur ses distributeurs. « Citroën a la chance d’avoir un réseau solide » car, indique-t-il, « il est bien implanté », tandis qu’un important travail a été réalisé au cours des 20 dernières années « pour solidifier l’ensemble de la structure ». Le réseau Citroën « est à l’équilibre, il n’a pas gagné d’argent [l’an dernier], mais n’en a pas perdu », ajoute-t-il. Insistant sur la résilience de ce réseau, qui comptait 399 points de vente fin 2020, contre 413 fin 2019, ainsi que 1 601 agents, contre 1 626 fin 2019, il indique que la marque l’a « accompagné financièrement dans la période la plus difficile, notamment pour le portage des stocks ».

Prévoyant un marché 2021 aux environs de 1,8 à 1,9 million de VP et 450 000 VUL, Jérôme Gautier vise une part de marché globale de 11 % pour Citroën sur le VP et de 16 % sur le VUL. Il compte s’appuyer pour cela sur le lancement de la C4 en janvier, du C3 Aircross restylé en juin et de la C5 X en fin d’année, mais aussi de nouvelles versions électriques qui apparaîtront sur toutes les gammes d’ici à trois ans, ce qui est rendu possible par l’appartenance de Citroën au groupe Stellantis.

LARGUS.FR (17/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.