Fermer
#Californie - #Donald Trump - #Emissions - #Etats-Unis - #General Motors - #Joe Biden - #véhicules électriques

Emissions des véhicules : General Motors renonce à soutenir l’administration Trump contre la Californie

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a renoncé à soutenir l’administration Trump dans son combat contre les normes d’émissions en Californie et assuré au futur président américain Joe Biden que le premier constructeur d’automobiles aux Etats-Unis soutiendrait ses initiatives sur les voitures électriques. Ces positions ont été saluées par le prochain locataire de la Maison Blanche, qui y voit « des nouvelles encourageantes pour notre économie, notre planète et le succès à long terme des salariés américains de l’industrie automobile ».

La présidente de General Motors, Mary Barra, a expliqué le 23 novembre dans une lettre adressée à des associations de protection de l’environnement que le constructeur était prêt à collaborer avec l’administration Biden et la Californie « pour trouver la voie qui conduira à un avenir tout électrique ». Et pour « favoriser » ce dialogue, GM a décidé de se « retirer immédiatement » de la procédure en cours en Californie, a ajouté la dirigeante en appelant Toyota et Fiat Chrysler à faire de même.

Les trois constructeurs s’étaient rangés en octobre 2019 aux côtés de Donald Trump dans une affaire l’opposant à la Californie. Cet Etat à la pointe du combat contre le changement climatique a fixé des normes ambitieuses sur les émissions de gaz à effet de serre des véhicules, mais l’administration Trump a décidé en septembre 2019 de lui retirer le droit de fixer ses propres règles en la matière, une décision qui a été rapidement contestée en justice.

Le revirement de GM « montre une nouvelle fois à quel point les efforts de l’administration Trump pour éroder l’ingéniosité américaine et les moyens de lutte contre la menace climatique relèvent d’une vision à court terme », a commenté lundi M. Biden.

Pour justifier son soutien à l’action de l’administration républicaine contre la Californie, General Motors avait fait valoir le risque de se retrouver face à de multiples normes. Toyota a rappelé lundi qu’il s’était joint à GM et FCA avec cette problématique « à l’esprit » et sachant qu’il y avait un grand nombre d’autres constructeurs automobiles opposés aux normes californiennes. « Compte tenu de l’évolution des circonstances, nous évaluons la situation », a indiqué le constructeur japonais.

D’autres constructeurs, dont Ford, Honda et Volkswagen, ont déjà conclu des accords avec la Californie pour réduire volontairement les émissions de leurs véhicules.

GM a lancé une grande offensive dans les véhicules électriques et autonomes. Joe Biden a de son côté fait du développement des véhicules électriques et de stations de recharge une de ses priorités environnementales. « Le président-élu a récemment déclaré – « Je pense qu’on peut de nouveau dominer le marché automobile du XXIe siècle en se tournant vers les véhicules électriques » -« , a rappelé Mme Barra dans son courrier. « Chez General Motors, nous sommes entièrement d’accord », a-t-elle affirmé.

AFP (24/11/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.