Fermer
#Contrats - #Ekpo - #Piles à combustible

Ekpo a signé son premier contrat de production en série de piles à combustible

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Ekpo Fuel Cell Technologies (Ekpo), la coentreprise fondée en octobre 2020 par l’équipementier allemand ElringKlinger et le Français Plastic Omnium, vient de signer avec la société allemande AE Driven Solutions (AEDS), basée à Aix-la-Chapelle, un contrat pluriannuel exclusif d’approvisionnement en piles à combustible, pour une valeur totale de plusieurs dizaines de millions d’euros.

AEDS a d’abord fabriqué des fourgonnettes électriques sous la marque Streetscooter et élargit aujourd’hui son champ d’activité à l’hydrogène. Ekpo, qui a débuté son activité en mars sur son site de Dettingen, en Allemagne, prévoit de lancer la production en série des stacks de piles à combustible commandés au premier semestre 2022.

Ekpo a par ailleurs fait état la semaine dernière d’un autre contrat d’approvisionnement, de moindre envergure, signé avec le groupe français Green Corp Konnection (GCK). Asssocié pour l’occasion à l’allemand FEV, spécialiste de l’ingénierie des groupes motopropulseurs et des technologies liées à l’hydrogène, GCK ambitionne de concevoir et de développer son propre système de pile à combustible, offrant plus de 200 kW de puissance, en ayant recours aux stacks de piles à combustible d’Ekpo. Avant d’être utilisée pour des applications industrielles, cette pile à combustible fera sa première apparition sur un véhicule de course au Rallye Dakar, d’abord en mode démonstration, en janvier 2022, puis en compétition en 2023, sous la responsabilité de GCK Motorsport.

La vitrine sportive de GCK n’est pas la seule à vouloir participer au Dakar avec une pile à combustible. Le groupe Gaussin prévoit d’engager un camion à hydrogène dès 2022 ; Cyril Desprès et Mike Horn ont de leur côté lancé le projet Gen-Z, en partenariat avec Vaison Sport, concepteur de prototypes de compétition, et une équipe d’ingénieurs du CEA, avec l’objectif de gagner le Dakar 2023 avec un buggy à hydrogène.

AUTOACTU.COM (18/5/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.