Fermer
#Easymile - #Véhicule autonome

Easymile lève 55 millions d’euros pour accélérer la commercialisation des véhicules autonomes

Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La société toulousaine EasyMile, qui veut commercialiser des véhicules autonomes en 2022, a annoncé une levée de fonds d’un montant de 55 millions d’euros destinée à financer son développement. « Cette levée de fonds valide la stratégie d’EasyMile et nous permettra de finaliser notre développement technique et de financer notre stratégie de commercialisation. Nous porterons la technologie à un niveau industriel et fournirons un véritable service commercial », a expliqué par voie de communiqué le directeur général Benoît Perrin. Les fonds d’investissement privés Searchlight Capital Partners, McWin et NextStage AM ont profité de cette occasion pour rejoindre un tour de table composé notamment de Alstom, Bpifrance et Continental, des partenaires historiques qui ont aussi participé à l’opération.

Gilbert Gagnaire, fondateur et président d’EasyMile, a déclaré que la société utiliserait les ressources pour poursuivre sa trajectoire de croissance selon une logique bien établie. « Nous nous sommes concentrés sur ce que nous pouvions livrer dans des délais raisonnables et nous avons établi des partenariats avec des leaders sur des marchés de niche qui sont désormais abordables », a-t-il rappelé. Son entreprise revendique le statut de leader mondial avec 60 % du marché des navettes autonomes, grâce aux quelque 180 véhicules livrés dans plus de 30 pays à ce jour.

A court et moyen terme, l’entreprise se concentrera sur des solutions autonomes de manutention et de transport de passagers sur des sites privés, tout en continuant à répondre au besoin de transport public sur routes ouvertes, sur le plus long terme. D’ailleurs, tout récemment, EasyMile a dévoilé les contours d’un accord majeur avec le groupe Stellantis en vue de concevoir de nouvelles plateformes industrielles.

JOURNALAUTO.COM (28/4/21)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.